accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Carle Gessard (1850-1925)

 

Pharmacien et bactériologiste français né à Paris le 03/10/1850.
Etudes au Lycée Bonaparte (aujourd'hui Lycée Condorcet), à Paris.
1868 Devient bachelier ès lettres et ès sciences, et lauréat au Concours général en discours latin.
1868-1871 Etudes de pharmacie à l'officine.
1871 Sert comme pharmacien d'ambulance lors de la guerre Franco-Prusienne.
1871-1873 Suit l'enseignement de l'Ecole supérieure de pharmacie.
1874 Reçu pharmacien civil de 1ère classe.
1875 Sort pharmacien aide-major de deuxième classe de l'Ecole de médecine militaire du Val-de-Grâce, pour être affecté à l'Hôpital militaire du Gros-Cailloux (Paris).
1877-1881 Nommé à l'hôpital de Médéa (Algérie).
1882 En charge de la sous-direction des études des élèves stagiaires à l'Ecole de médecine militaire du Val-de-Grâce. Découvre le bacille Pyocyanique, à l'origine du phénomène du pus bleu des plaies. Louis Pasteur lui rend alors visite et l'encourage à continuer ses recherches.
20/07/1882 Soutient sa thèse de doctorat en médecine : De la Pyocyanide et de son Microbe. Colorations qui en dépendent dans les liquides organiques (pus, sérosités, sueur, liquides de culture). Applications cliniques . Pendant les années qui suivent, il publie un grand nombre de notes sur ce bacille, sur les pigments qu'il forme et sur les conditions dans lesquelles il perd ou retrouve la propriété pigmentaire. L'étude des pigments microbiens est au centre de son oeuvre.
1882-1887 Participe à la campagne de Tunisie (1882), puis reste en poste dans le pays, où il découvre, en 1886, une espèce inconnue de sauterelle, Pterolepis Gessardi .
1888-1892 Nommé professeur agrégé de chimie et expertise à l'Ecole de médecine militaire du Val-de-Grâce. Entre comme travailleur libre à l'Institut Pasteur.
1889-1890 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur.
1891-1892 Participe avec W. Haffkine à des conférences sur le bacille pyocianique dans le cadre du cours de microbiologie de l'Institut Pasteur.
1892-1897 Sa carrière militaire le place en disgrâce. Il est envoyé en poste à Sétif (Algérie), où il n'a plus la possibilité de continuer ses recherches.
10/07/1894 Est fait chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire.
1898-1901 Refuse la chaire de Chimie du Val-de-Grâce pour un poste à l'hôpital militaire de Lille. A. Calmette l'invite alors à travailler à l'Institut Pasteur de Lille.
1901 Prend sa retraite militaire.
1901-1925 Redevient travailleur libre à l'Institut Pasteur, où il est surnommé par M. Nicolle, le Révérend Père Gessard . Continue ses recherches sur le bacille pyocyanique mais s'intéresse aussi aux oxydases, en particulier la tyrosinase et l'antityrosinase. Collabore avec A. Vaudremer à des recherches sur la tuberculose.
1914-1916 N'étant plus mobilisable, il participe à l'effort de guerre en travaillant avec R. Legroux, en particulier sur des préparations contre les poux des tranchées.
07/11/1925 Décès à Paris.

Publications en collaboration avec : E. Fernbach, G. Loiseau, G. Rullier, A. Vaudremer, J. Wolff.

Références bibliographiques :
- Bossard (Edmond), Carle Gessard (1850-1925), La Presse Médicale , nÝ 10, Février 1962, pp 479-480.
- Bossard (Edmond), Carle Gessard, publication de notes pour une bibliographie, 1936.
- Figures pharmaceutiques Françaises, Notes historiques et portrait 1803-1953, Masson, Paris, 1953 (notice Gessard p. 185-190).

Service des Archives de l'Institut Pasteur