accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Emile Duclaux (1840-1904)
english version    fonds d'archives    
 

Physicien, chimiste et biologiste français, né à Aurillac (Cantal, France), le 24/06/1840. Son père est huissier près le tribunal d'Aurillac, sa mère tient un petit commerce d'épicerie.
Etudes au collège d'Aurillac, puis au Lycée Saint-Louis à Paris.
1859 Reçu en même temps à l'Ecole polytechnique et à l'Ecole normale supérieure, choisit l'Ecole normale.
1862 Devenu agrégé de sciences physiques, il entre, comme agrégé-préparateur, dans le laboratoire de L. Pasteur, à l'Ecole normale supérieure. Il participe aux expériences que Pasteur met au point pour invalider la théorie de la génération spontanée et en 1863 publie une note : Sur la germination des corpuscules qui existent en suspension dans l'atmosphère.
1863-1865 Durant trois étés accompagne D. Gernez et Lechartier à Arbois (Jura), où L. Pasteur a entrepris des expériences sur le vin.
1865 Soutient sa thèse de doctorat ès sciences physiques : Etudes relatives à l'absorption de l'ammoniaque et à la production d'acides gras volatils dans la fermentation alcoolique. Nommé professeur au lycée de Tours. S'initie à la météorologie.
1866 Nommé suppléant de la chaire de chimie à la faculté des sciences de Clermont-Ferrand. Collabore avec L. Pasteur à l'étude de la maladie des vers à soie, à Pont-Gisquet.
1870-1873 Pendant la guerre, puis la Commune, accueille L. Pasteur à Clermont, où ils entreprennent des travaux sur la bière, à la brasserie Kühn de Chamalières. Ouvre un cours supplémentaire de chimie biologique à la faculté des sciences de Clermont et expose la doctrine de L. Pasteur lors de conférences. Etudie les lois sur l'écoulement des liquides et élabore une théorie élémentaire de la capillarité.
1873 Epouse Mathilde Briot, fille du mathématicien, qui lui donnera deux fils Pierre et Jacques.
1873-1878 Départ pour Lyon, où l'attend la chaire de physique de la faculté des sciences. Mène des études sur le phylloxera.
1877 Loue une maison à Fau, dans le Cantal, où il passe désormais ses vacances. Il y établit une station laitière lui permettant d'étudier la composition du lait, la fabrication de la fourme d'Auvergne et les perfectionnements à y apporter. Il y conduit également une campagne de vaccination anticharbonneuse.
1878 Nommé professeur de météorologie à l'Institut agronomique et chargé d'une conférence de chimie biologique à la Sorbonne (conférence donnée à l'Institut Pasteur à partir de 1888).
1880 Décès de son épouse, atteinte de fièvre puerpérale, après la naissance d'un troisième enfant.
1880-1900 Principaux travaux et publications relatifs à l'agriculture, la bactériologie, la chimie, l'étude des vins et du lait, la médecine et l'hygiène, la physique.
1887 Fait paraître les Annales de l'Institut Pasteur. Ch. Chamberland, J.-J. Grancher, Ed. Nocard, E. Roux et I. Straus font partie du premier comité de rédaction.
1888 Entre à l'Académie des sciences, dans la section d'économie rurale.
1888-1895 Sous-directeur de l'Institut Pasteur.
1890 Donne une conférence sur les sulfobactéries et les bactéries ferrugineuses dans le cadre de cours de microbiologie de l'Institut Pasteur.
1894 Entrée à l'Académie de médecine, en qualité de membre libre.
1895-1904 A la mort de Pasteur, prend la direction de l'Institut Pasteur (E. Roux et Ch. Chamberland sont sous-directeurs). L'Institut ne cesse de grandir. Achat des terrains qui s'étendent de la rue Dutot à la rue de Vaugirard, construction de l'Hôpital Pasteur (1900) et de l'Institut de chimie biologique (1900).
1896 Publie : Pasteur, histoire d'un esprit.
1898 Au plus fort de l'Affaire, participe à la défense du capitaine Dreyfus. Est nommé vice-président de la Ligue des droits de l'homme et du citoyen, qu'il a contribué à créer.
1898-1901 Publie le premier tome du Traité de microbiologie. Seuls quatre des sept tomes prévus verront le jour.
1901 Epouse Mme James Darmesteter (Mary Robinson).
1902 Parution de son livre sur L'hygiène sociale.
02/05/1904 Décès à Paris.

Références biblio. :
- Emile Duclaux (1840-1904), Sceaux, Imprimerie Chairaire, 20 p., 1904.

Service des Archives de l'Institut Pasteur