accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Edouard Drouhet (1919-2000)
fonds d'archives    
 

Médecin et biologiste français né le 08/06/1919, à Barlad (Roumanie). Son grand père médecin originaire de Blaye y enseignait le français.
Etudes médicales à Bucarest. Il est externe en 1942, puis interne en 1944.
1944 Passe son doctorat en médecine.
1946-1948 Grâce à une bourse du gouvernement français et recommandé par le professeur Ciuca, sous-directeur de l'Institut Cantacuzène, se présente dans le service de physiologie végétale de J. Magrou. Il doit cependant repasser tous ses diplômes du baccalauréat à la thèse, car il n'existe pas d'équivalence entre les diplômes roumains et français.
1947 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur et le cours de sérologie de l'Institut Fournier.
1950 Obtient un poste d'attaché de recherche au CNRS.
07/10-30/10/1953 Crée et anime, avec G. Segretain et F. Mariat, le premier cours de Mycologie médicale dans l'enseignement de l'Institut Pasteur. Y interviennent tous les grands spécialistes français du domaine. L'association des trois chercheurs est durable d'où leur surnom les trois mousquetaires.
1954 Fait partie des membres fondateur de la Société internationale de mycologie humaine et animale (ISHAM). Il en est élu vice-président, en même temps que G. Segretain. Cette même année, il est intégré dans les cadres de l'Institut Pasteur.
23/12/1954-27/07/1955 Fait un séjour d'étude aux Etats Unis, au laboratoire de mycologie de l'Hôpital Général de l'Université de Cincinnati, dirigé par le professeur Schwartz, où Il y travaille sur les histoplasmoses.
1956 Crée, avec G. Segretain, F. Mariat et d'autres mycologistes français, la Société française de mycologie médicale dont il dirige le journal jusqu'à son décès.
04/06/1956 Soutient sa thèse de médecine sur la Contribution à l'étude des infections à candida.
1958 Avec G. Segretain et F. Mariat, fait paraître : Diagnostic en laboratoire de mycologie médicale, manuel qui sera réédité à de nombreuses reprises.
Ses principaux travaux ont portés sur la mise au point d'antigènes standardisés permettant la recherche qualitative te quantitative des antigènes sériques chez les patient. Il est le premier en France à expérimenter les antifongique amphotéricine B puis 5fluorocytosine et les dérivés azotés. Il met aussi au point les tests d'étude in vitro des antifongiques et des modèles d'infections expérimentales animales.
1972 Nommé professeur de l'Institut Pasteur.
1996 Reçoit, avec G. Segretain et F. Mariat, le prix E. Brumpt de la Société de pathologie exotique.
01/01/2000 Décès à Paris, à l'Hôpital de l'Institut Pasteur.

Publications en collaboration avec : M. André, J.P. Aubert, P. Ave, G. Badenski, J. Basset, Bataillard, J. Baylet, P. Bénard, J. Bernard, P. Berod, M. Berte, L. Bidet, L. de Bievre, E. Bingham M. Borgers, L. Brumpt, R. Camain, M. Capponi, A.J.P. Carteaud, M. Couteau, J. Debray, R. Debré, R. Depoux, P. Destombes, V. Drouhet, H. Ducrot, B. Dupont, A. Durandy, Duval, A. Fischer, S. Gori, C. Griscelli, R. Grumbach, E. Guéhno, R. Habib, L. Hirth, A. Hoppeler, M. Huerre, A.P. Jarniou, W. L. Jellison, P. Jungers, G. Kerbrat, F. Klefstad-Sillonville, G. Lebeurier, J. Levaditi, M. L'héritier, A. Lofaro, J. Mafart, F. Mariat, L. Martin, G. Mathe, H. Mollaret, A. Moreau, Cl. Nadal, J. Orio, M. Parenti, G. Pesle, F. Petter, A. Pietfroid, F. Provost, L. René-Corail, P. Ravisse, G. Richet, E. Sacquet, P. Satge, J. Schwartz, G. Segretain, G. Simonnet, B. Sureau, P. Tapie, A. Vallée, J. Vialatte, M. Vieu, J. Villasco, A. Wolf, R. C. Zapater.

Références bibliographiques :
- Segretain (Gabriel), Mariat (François), "Le Pr Drouhet : hommage à un pionnier de la mycologie médicale", Le Quotidien du médecin, n° 6648, 18/02/2000.
- Segretain (Gabriel), Souvenirs de Gabriel Segretain, 2 p. dac. (Archives Pasteur, Fonds G. Segretain).
- Dossier scientifique d'Edouard Drouhet (Archives Pasteur, fonds du directeur Jacques Tréfouël, TRE/DS.34-35).

Service des Archives de l'Institut Pasteur