accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Julien Dumas (1884-1965)

 

Médecin et biologiste français né à Nérondes (Cher, France), en 1884, d'une famille de condition modeste.
Etudes secondaires au Lycée de Bourges.
Prépart son PCN à Dijon.
Etudes de médecine à Paris. Il se lie d'amitié avec les écrivains Joris-Karl Huysmans, avec lequel il visite les édifices religieux de la capitale, et Francis Carco qui le fait pénétrer dans l'atelier des peintres.
1910 Entre comme interne à l'Hôpital de l'Institut Pasteur. C'est là qu'il se familiarise à l'histopathologie avec A. Pettit et à l'étude des germes anaérobies avec A. Veillon.
1911 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur dans le laboratoire de M. Nicolle.
1914-1918 Affecté au Laboratoire central de bactériologie de l'Armée, il est envoyé en mission sur les fronts de France et d'Orient. Travaillant sur le problème étiologique de la diarrhée des tranchées, il reconnaît que dans la plupart des cas, il s'agit de dysenterie bacillaire. Il s'attache à en établir le diagnostic, à distinguer les uns des autres les différents bacilles dysentériques et à les différencier des saprophytes intestinaux.
1919 De retour à l'Institut Pasteur, J. Dumas reprend sa place à l'Hôpital Pasteur en qualité de médecin assistant et de chef de laboratoire. Il reste un spécialiste de la dysenterie bacillaire et lui consacre une part importante de ses recherches.
1922-1940 Quitte l'Hôpital Pasteur pour contribuer, aux côtés de R. Legroux, à la réorganisation et au fonctionnement du Cours de microbiologie de l'Institut Pasteur. Il enrichit notamment le cours de travaux pratiques de manipulations nouvelles, telles que la coloration et l'interprétation de coupes d'histopathologie infectieuse.
1925 Chargé de la préparation du sérum antidysentérique, il améliore la production de la toxine de Shiga pour obtenir un antigène plus actif. Toxine qu'il transforme, en collaboration avec G. Ramon, en anatoxine afin de faciliter l'immunisation des chevaux.
Membre de la Commission de standardisation de l'anatoxine du Comité d'hygiène de la Société des Nations.
1929 Avec G. Blanc et J. Caminopetros, il démontre la sensibilité du singe à la dengue.
1938 Participe à une mission d'étude de la dysenterie dans les camps de réfugiés espagnols.
1939 Promu chef de service à l'Institut Pasteur.
1946-1957 Prend la direction du Cours de microbiologie de l'Institut Pasteur. Veillant à l'évolution constante du programme, il introduit, à la demande de A. Lwoff, un cours de physiologie microbienne. C'est sous sa direction que le cours d'immunologie est séparé du cours de microbiologie. Il crée, pour sanctionner les études du cours, un diplôme justifié par des épreuves pratiques et théoriques. Il est également en charge de l'entretien de la collection bactérienne de l'Institut.
1951 Publie, en collaboration avec P. Bordet, R. Laporte, P. Lépine, J. Pochon, A.-R. Prévot, un traité de bactériologie à révision annuelle.
1953 Fait paraître un ouvrage sur Les animaux de laboratoire, avec description anatomique, étude de leurs maladies, conseils pour leur installation et l'expérimentation. C'est le premier de ce genre en France.
1957 La retraite venue, continue de fréquenter le laboratoire que l'Institut Pasteur a mis à sa disposition.
Officier de la Légion d'honneur.
25/10/1965 Décès de J. Dumas à l'Hôpital Pasteur.
Publications en collaboration avec : Bastiano, Said Bilal, Combiesco, H. Darré, Job, R. Dujarric de la Rivière, L. Martin, A. Pettit, G. Ramon, P. Remlinger.

Références biblio. :
- Girard (Georges), "Julien Dumas 1884-1965", Association des Anciens Elèves de l'Institut Pasteur, n° 27, 1966, pp. 203-206.
- Dumas (Julien), liste des titres et travaux scientifiques, 2 p. dact. (Archives Pasteur, TRE.DS.36).
- "J. Dumas (1884-1965)", Annales de l'Institut Pasteur, t. 110, 1966, pp. 641-644.

Service des Archives de l'Institut Pasteur