accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Louis Cruveilhier (1873-1950)
fonds d'archives
 

Médecin et biologiste français né à Paris, le 07/05/1873. Il est fils et petit-fils de médecin.
1902-1914 Entre comme assistant à l'Institut Pasteur. Il travaille, sous la direction de A. Besredka, de A. Lesage et de P. Marie, les grandes questions du sérum antidiphtérique, du tétanos et des vaccinations.
1910-1940 Sa compétence d'hygiéniste le fait désigner pour participer à de nombreuses instances : Commission des sérums et vaccins ; Commission des laboratoires agréés pour les analyses d'eau ; Commission des subventions aux laboratoires d'hygiène ; Comité national de l'Enfance ; Conseil supérieur d'hygiène publique de France. Il y mène particulièrement des combats contre la mortalité infantile (mise en place de dispensaires, de cantines scolaires, uniformisation des statistiques concernant la mortalité, assistance des nourrissons et alimentation gratuite des mères, lois de protection maternelle et infantile, éradication des taudis des villes et des campagnes).
1914-1918 Mobilisé aux Armées comme aide-major, puis médecin chef du Groupe de brancardiers de la 31e division d'infanterie, puis de la 89e division d'infanterie. Blessé et décoré de la Croix de Guerre, en 1915, il est fait chevalier de la Légion d'honneur à titre militaire en 1917.
1919 A la demande de E. Roux, il devient médecin au Service des vaccinations antirabiques de l'Institut Pasteur. Expérimentateur rigoureux, il fait de nombreuses recherches sur la rage, sur les modification histologiques provoquées par la vaccination dans le système nerveux, sur la faculté du virus rabique de se propager le long des nerfs, sur les phénomènes qui président à l'immunité antirabique, sur l'action favorable de la vaccination antirabique dans le traitement des accès épileptiformes et des états parkinsoniens, sur l'évolution des sarcomes muscolo-aponévrotiques. Abordant les rapports entre virus et cancer, il publie de nombreux travaux sur la tumeur de Shope.
1922 Nommé directeur du laboratoire de l'Ecole pratique sanitaire de l'Institut Lannelongue, dirigée par E. Roux.
03/1922 Délégué officiel du Gouvernement français à la conférence sanitaire européenne de Varsovie.
1922-1923 En mission au cabinet du ministre du Travail et de l'Hygiène, Paul Strauss.
1923 Promu officier de la Légion d'honneur.
06/1929 Représentant de la France aux Journées médicales de Bruxelles.
1934 Promu chef de laboratoire à l'Institut Pasteur.
1934 Nommé membre de la Commission des sérums du ministère de la Santé publique, récemment créée. Parmi les autres membres : Ch. Broquet, R. Debré, R. Dujarric de la Rivière, Ch. Dopter, L. Martin, G. Ramon, G. Roussy.
1940 Lors de l'invasion allemande, reste à son poste et continue à assurer la vaccination antirabique à l'Institut Pasteur.
1940-1945 Met à la disposition des résistants ses propriétés du Limousin, ce qui vaut à l'une d'entre elles d'être détruite par l'aviation allemande.
22/07/1950 Décès.

Publications en collaboration avec : A. Barbe, Casteigne, J. Dierick, A. Frenkel, Girard, J. Haguenau, Mme Kopciowska, X. Leclainche, P. Lépine, A. Lesage, B. Magnier de la Source, Michel-Levy, M. Moine, S. Nicolau, Pigaud, Rinjard, V. Sautter, A. Secary, Thieulin, Ch. Truche, Ch. Viala.

Références bibliographiques :
- Cruveilhier (Louis), Titres et travaux scientifiques, 12 p. dact., 1939 (Archives Pasteur, TRE.DS.26).
- Louis Cruveilhier (1873-1950), Annales de l'Institut Pasteur , 1950, p. 337-338.

Service des Archives de l'Institut Pasteur