accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Jules Courmont (1865-1917)
fonds d'archives  
 

J. Courmont Médecin et biologiste français né à Lyon, le 24/01/1865.
1890 Entre comme préparateur dans le laboratoire de S. Arloing.
1892 Devenu agrégé de médecine, il enseigne la clinique à l'Hôtel-Dieu de Lyon, et la bactériologie à la faculté de médecine de la même ville.
1893 Devient membre correspondant de la Société de biologie.
1899 Entre comme rédacteur principal pour la pathologie générale au Journal de physiologie et de pathologie générale.
1900 Nommé à la chaire d'hygiène de la faculté de médecine, il y débute un enseignement qui tient à la fois compte du médical et du social, insistant particulièrement sur l'importance de l'éducation des classes populaires. Il met en place un vaste réseau de cours d'hygiène dans les facultés de lettres et de droit.
1900-1911 Fonde avec S. Arloing l'Institut bactériologique de Lyon dont il devient le sous-directeur.
1902 Réorganise les services d'hygiène du département du Rhône et met en place une action pour améliorer l'hygiène des hôpitaux de Lyon. Dévient secrétaire général de la Société médicale des hôpitaux de Lyon.
1905 Crée un enseignement de perfectionnement d'hygiène à l'université de Lyon, sanctionné par un certificat d'études. Fonde, avec S. Arloing, le dispensaire antituberculeux de Lyon.
1907 Organise, à Lyon, une exposition d'hygiène urbaine. Fonde, avec S. Arloing, le Comité lyonnais d'Alliance d'hygiène sociale.
1908 Nommé premier inspecteur départemental d'hygiène publique pour le département du Rhône.
1910 Fonde le Musée d'hygiène de l'universtié de Lyon. C'est le premier de ce genre créé en France.
1911-1917 Succède à S. Arloing au poste de directeur de l'Institut bactériologique de Lyon. Met en évidence les propriétés antiseptique des rayons X pour l'eau.
1912-1914 Conseiller d'Edouard Herriot, maire de Lyon, il participe activement à la création de l'Hôpital de Grange-Blanche. Herriot lui confie également la charge d'organiser une exposition générale d'hygiène, dans sa ville Lyon, mais la guerre arrête ce projet.
1914-1917 Devenu hygièniste militaire, il organise les hôpitaux de contagieux et les laboratoires de diagnostics bactériologiques de la XIVe région militaire.
1916 Crée le Comité d'assistance aux militaires tuberculeux du Rhône.
25/02/1917 Décède pendant son service à l'Hôtel-Dieu de Lyon. F. Widal rédige sa notice nécrologique pour les Annales de l'Institut Pasteur.

Références biblio. :
- Widal (Fernand), "Jules Courmont 1865-1917)", s.r. (Archives Institut Pasteur, Bio.10).





 

archives scientifiques - scientific archives - biologie - biology - [IP_19722_dd]