accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Collection bactérienne de l'Institut Pasteur
fonds d'archives    
 

1889 En même temps qu'il devient le préparateur du cours de microbiologie de l'Institut Pasteur, A. Yersin crée, pour les travaux pratiques du cours comme pour les laboratoires de microbiologie de l'Institut, une collection de souches bactériennes.
1890 Les successeurs de Yersin, W. Haffkine, puis Ch. Nicolle et M. Nicolle, contribuent à leur tour à réunir les premières souches de la collection.
1896 Devenu préparateur du cours, J. Binot entreprend de doter l'Institut Pasteur d'une collection conservant tous les microbes connus. La collection est entreposée près de la salle du cours de microbiologie, au premier étage du premier bâtiment élevé à l'Institut Pasteur, grâce aux souscriptions.
1900 Parallélement à la collection bactérienne, J. Binot crée une collection d'anatomie pathologique.
1909-1940 R. Legroux succède à J. Binot, à la tête de son laboratoire d'enseignement. En collaboration avec L. Second, arrivé en 1926, il s'attache à enrichir la collection de nombreuses espèces aérobies et anaérobies. Il met également au point, le milieu classique de macération gélatinée qui permet de maintenir, pendant une longue durée, les microbles à l'état de vie ralentie, pouvant aller jusqu'à 15 ans à la glacière, sans dissociation des souches.
1940 Pendant la débâcle, P. Grabar reçoit la mission d'évacuer la collection de microbes de l'Institut Pasteur dans la propriété d' A. Lwoff, à Banyuls.
1948-1957 J. Dumas prend la direction du service et du cours de microbiologie et à ce titre, assure le fonctionnement de la collection. Vers le milieux des années 50, P. Thibault se voit confier la responsabilité de la collection.
Années 1950 Début de la lyophilisation des souches bactériennes.
1957 P. Thibault succède à J. Dumas. Il prend en charge la direction du cours de microbiologie et conserve la responsabilité de la collection.
1969 Organisation d'un recensement de la collection centrale confiée au service du cours de microbiologie, et des collections des différents services de l'Institut Pasteur. Au total, 70.000 souches, un ensemble beaucoup plus riche que l'American Culture Collection, riche de 13.000 souches. Le rapport d'activité du conseil d'administration souligne un manque de place et de personnel spécialisé, en rapport au travail qui incombe désormais au laboratoire de la collection : conservation et de distribution des souches bactériennes ; études taxonomiques et identification de souches ; administration du service.
1971 M. Piechaud et son épouse succèdent à L. Second comme responsables de la collection.
1972 M. Piechaud dirige seul le service de bactériologie systématique à qui imcombe la responsabilité des souches bactériennes. Le service fonctionne comme centre de référence reconnu officiellement sur le plan national et international.
1976 La collection de souches microbiennes de l'Institut Pasteur est reconnue Collection nationale de cultures de microorganismes par arrêté ministériel du 30/04/1976, publié dans le Journal Officiel du 12/05/1976.
1978 Création de l'unité d'écologie bactérienne, attachée au département de bactériologie et de mycologie. La direction en est confiée à H. Mollaret. Parmi ses activités, l'unité est chargée de l'entretien de la collection.
1980 Y. Riou assume la responsabilité des activités de la collection.
1990 Pour la première fois la collection apparaît dans le rapport d'activité du conseil d'administration de l'Institut Pasteur, comme un service indépendant non rattaché à un département.
1991 La collection se scinde en deux branches : la collection de l'Institut Pasteur, dirigée par Mme Ch. Bizet ; la collection nationale des microorganismes, dirigée par Mme Y. Cerisier.
1999 G. Wagener succède à Y. Cerisier à la tête de la collection nationale des microorganismes.
2007 La Collection de l'Institut Pasteur est reconnue par le Comité français d'accréditation (CoFRAC), comme un laboratoire d'excellence, tant sur le plan du management, de l'organisation que du travail d'équipe.

D'après Sandra Legout.

Référence biblio. :
- Legout (Sandra), Introduction pour une histoire de la Collection bactérienne de l'Institut Pasteur, 3 p. dac., 2000 (archives Institut Pasteur, Bio.07).
- Bulletin de l'Institut Pasteur, t. 77, n° 1, 01/1979.

Service des Archives de l'Institut Pasteur