accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Alfred Boquet (1879-1947)
fonds d'archives    
 

Médecin vétérinaire et biologiste français né le 26/12/1879, à Cires-les-Mello dans l'Oise.
1893 Orphelin à l'âge de 14 ans, il finit ses études au Lycée de Beauvais.
1901 Sort diplômé médecin vétérinaire de l'Ecole nationale vétérinaire de Toulouse.
1902-1910 Vétérinaire sanitaire du Gouvernement Général de l'Algérie.
1911 Entre, à l'Institut Pasteur d'Alger, comme vétérinaire chargé du service de sérothérapie anticlaveleuse.
1913-1915 Nommé chef de laboratoire à l'Institut Pasteur d'Alger. En s'inspirant des travaux de A. Besredka et de A. Borrel, et en collaboration avec J. Bridré, met au point un vaccin anticlaveleux, aussi efficace que la clavélisation, mais inoffensif contrairement à cette dernière. Le nouveau vaccin est rapidement utilisé pour la vaccination de plusieurs millions de moutons, en Afrique de Nord, en France, en Italie et en Espagne. Toujours à l'Institut Pasteur d'Alger, entreprend avec L. Nègre, un ensemble de recherches sur la lymphangite épizootique des Solipèdes (animaux n'ayant qu'un seul sabot à chaque pied), maladie qui sévit en Afrique du Nord sur le cheval et le mulet. Les deux chercheurs parviennent les premiers à cultiver son agent, le Cryptococcus farciminosus, à reproduire la maladie par inoculation au cheval et à instituer un traitement spécifique par des injections répétées de cultures tuées de Cryptocoques.
1914 Lauréat du prix Saintour de l'Académie de médecine. Autres prix obtenus dans cette même académie : Pannetier, 1922 ; Marie Chevallier, 1924 ; arrérages du prix Audifred, 1927 ; Merzbach, 1930.
1915-1918 Engagé volontaire dans l'Armée d'Orient en tant que vétérinaire auxiliaire, puis aide-major. Sert notamment au laboratoire de prophylaxie de la peste, à Salonique. A partir de 1917, est mis à la disposition de l'Institut Pasteur d'Alger et du Centre militaire de recherches vétérinaires.
1919 Entre comme chef de laboratoire à l'Institut Pasteur de Paris, dans le service de la tuberculose. Après avoir participé aux recherches sur l'inocuité du BCG, A. Calmette lui confie, ainsi qu'à L. Nègre, la préparation du vaccin BCG, fonction que les deux chercheurs exercent jusqu'en 1928, date de l'arrivée de C. Guérin à Paris. Il participe également aux recherches sur le bacille de Koch et démontre notament, en collaboration avec L. Nègre, que l'extrait méthylique du bacille tuberculeux se comporte in vivo comme un véritable antigène, provoquant la formation d'anticorps et se montrant capable de ralentir la marche de l'infection tuberculeuse. Connu sous le nom d'antigène méthylique, cet extrait va devenir d'un emploi courant dans les laboratoires pour déceler et titrer les anticorps tuberculeux, et être utilisé dans le traitement de certaines formes de tuberculose humaine.
1919 Devient membre titulaire de la Société de biologie.
1923 Est fait chevalier de la Légion d'honneur. Promu officier en 1939.
1924 Lauréat du prix Bréhant de l'Académie des sciences. Autre prix obtenu dans cette même académie : Eugène et Amélie Dupuy, 1939.
1928 Secrétaire général des Annales de l'Institut Pasteur.
1931 Nommé directeur du service de recherches sur les bacilles tuberculeux virulents à l'Institut Pasteur. Poursuit les travaux déjà commencés sur le bacille de Koch et sa culture, les procédés de détermination des types bacillaires, les tuberculines, l'infection et la surinfection expérimentales, et les rapports de l'hypersensibilité et de l'immunité. Etend ses travaux à d'autres maladies contagieuses des animaux et de l'homme, comme la pseudo-tuberculose des rongeurs, la peste humaine, la lymphangite ulcéreuse des Solipèdes, l'entérite paratuberculeuse des bovidés, le charbon bactéridien.
1932 Nommé membre de la commission permanente de préservation contre la tuberculose au ministère de la Santé publique.
1935 Nommé membre de la Commission du BCG de l'Institut Pasteur dont le président est Marfan. Parmi les autres membres : R. Debré, C. Guérin, L. Martin, L. Nègre, G. Ramon, B. Weill-Hallé.
1939 Présente un rapport sur l'ensemble de ses recherches sur la virulence lors de la XIe conférence internationale de la Tuberculose de Berlin et lors du IXe congrès national de la Tuberculose de Lille.
1941 Membre de l'Assemblée et du conseil scientifique de l'Institut Pasteur.
1947 Est élu à l'Académie de médecine, dans la section vétérinaire.
1947 Décès.

Publications en collaboration avec : R. Béquignon, J. Bretey, J. Bridré, R. Broca, A. Calmette, Certonciny, L. Costil, L. Coulaud, R. Debré, Denardaud, Ed. Dujardin-Beaumetz, de Grolier, C. Guérin, R. Laporte, M. Léger, M. Lelong, E. Lenci, Lhéritier, L. Nègre, M. Nicolle, C. Nini, Roig, R. Turpin, A. Saenz, G. Sandor, W. Schaefer, N. Stamatin, J. Valtis, B. Weill-Hallé, Wilbert.

Références biographiques :
- Boquet (Alfred), Notices sur les titres et travaux scientifiques de A. Boquet , Paris, Ancienne Imprimerie de la Cour d'Appel, 31 p., 1945.
- Nègre (Léopold), "Alfred Boquet (1879-1947)", Revue de la tuberculose, t. 11, n° 7-8, 1947, pp.4 67-471.
- Nègre (Léopold), "Alfred Boquet 1879-1947", Annales de l'Institut Pasteur, t. 73, n° 504, juillet 1947, p. 617.

Service des Archives de l'Institut Pasteur