accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
André Boivin (1895-1949)
fonds d'archives    
 

Médecin et biochimiste français, né le 18/04/1895, à Auxerre (Yonne) dans une famille de travailleurs modestes.
Etudes à l'école normale d'instituteurs de l'Yonne.
1914-1918 Mobilisé comme infirmier dans un hôpital de Marseille, il fréquente le laboratoire de bactériologie et apprend de lui-même les notions qui lui permettent de comprendre les premiers éléments de la microbiologie et de ses applications médicales.
1919-1926 Dès la fin de la guerre, il passe son baccalauréat, devient licencié ès sciences, puis est nommé chef de laboratoire à l'Ecole de médecine et de pharmacie de Marseille.
1924 Grâce à un appareillage qu'il a réalisé lui-même, met au point une méthode de préparation de l'insuline.
1926 Devient docteur en médecine. Décrit une méthode de microdosage de l'urée d'une grande précision.
1927-1930 Entre, comme boursier de la Fondation Rockefeller, dans le laboratoire de Nicloux, à la faculté de médecine de Strasbourg. Il y mène des travaux sur le dosage du carbone, le dosage et le métabolisme des bases puriques et pyrimidiques.
1928 Passe le concours de l'agrégation.
1930-1936 Devient professeur de chimie médicale à la faculté de médecine de Bucarest, où I. Cantacuzène lui confie un laboratoire dans l'Institut de bactériologie qu'il dirige. Il y aborde l'étude des bactéries par des recherches sur leurs constituants nucléinique et de l'immunologie. Il parvient, en particulier, à isoler l'antigène "O" de nombreuses bactéries, à en préciser la nature chimique (antigène glucidolipidique), à mettre en évidence sa toxicité, à démontrer que cet antigène représente le principe vaccinant des germes. Il travaille, tout spécialement, sur les toxines et antigènes du bacille typhique et des bacilles voisins, des bacilles dysentériques, des colibacilles, du vibrion cholérique, des bacilles de la diphtérie.
1931 Soutient une thèse de doctorat ès sciences naturelles.
1936-1947 Regagne la France pour entrer à l'annexe de Garches de l'Institut Pasteur, à l'invitation de G. Ramon. Il y étend ses recherches sur les endotoxines glucido-lipidiques et les exotoxines, et isole à l'état pur l'anatoxine diphtérique. Puis il se consacre à l'étude chimique des moyens de défense des organismes contre les infections : l'étude des mutations bactériennes et celle de leur déterminisme le conduisent à mettre en évidence le rôle d'un acide désoxyribonucléique comme principe inducteur.
1938 Nommé chef de service à l'Institut Pasteur.
1939 Désigné vice-président du Congrès international de microbiologie de New York.
1940 Devient secrétaire général de la Société de biologie.
05-12/1940 Est nommé, avec N. Bernard, sous-directeur de l'Institut Pasteur (Paris).
1941 Elu membre correspodant de l'Académie de médecine dans la section des sciences biologiques. Fait paraître deux ouvrages aux Presses Universitaires de France : Bactéries et virus et Les microbes.
1944-1947 Préside la Commission des sciences médicales du CNRS.
1947-1949 Succède à M. Nicloux dans la chaire de chimie biologique de la faculté de médecine de Strasbourg, où il réorganise l'enseignement de la biochimie et de la bactériologie.
1947 Participe au Symposium de Cold Spring Harbor.
1948 Elu membre correspondant de l'Académie des sciences dans la section d'économie rurale.
08/07/1949 Décès à Strasbourg.

Publications en collaboration avec : L. Corre, A. Delaunay, Y. Lehoux, R. Sarciron, Tulasne, R. Vendrely.

Références biblio. :
- Roche (Jean), "André Boivin (1895-1949)", Bulletin de la Société de Chimie Biologique, t. XXXI, n° 9-10, pp. 1564-1567.

Service des Archives de l'Institut Pasteur