accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Nicole Boucart (1914-1983)

 

Médecin et biologiste française née en 1914.
1935 Entre comme technicienne au laboratoire de l'Hôpital Pasteur.
1941-1946 Dirige le laboratoire de l'Hôpital Pasteur. Elle participe, sous la direction de R. Martin et des médecins de l'hôpital, aux premiers essais des sulfamides, préparés dans le service de E. Fourneau, puis aux essais des premières pénicillines françaises.
08/1945 A la Libération, s'engage comme ambulancière dans l'armée de de Lattre et en revient avec la Croix de Guerre.
1948-1957 Suit des études de médecine et travaille comme assistante dans divers laboratoires pour gagner sa vie.
1958 Réintègre l'Institut Pasteur. Grâce à Olga Krug, technicienne et pilier du service depuis E. Marchoux, elle entre dans le service de la lèpre, dirigé par R. Chaussinand.
1961-1966 Mène des travaux sur l'inoculation du bacille de Hansen au hamster. Sous son impulsion et celle de Chaussinand, le laboratoire se double d'un service de consultations. Le va-et-vient continuel du malade au laboratoire lui permet d'affiner les techniques microscopiques, d'éprouver les médicaments nouveaux, d'affirmer, l'une des premières, le danger de la résistance aux sulfones, puis à la rifampicine, et l'importance de la stimulation de l'immunité.
1966 Soutient sa thèse de doctorat en médecine : Tentative d'inoculation du Mycobacterium leprae au Hamster Dore par les voies intra-testiculaire ou intra-péritonéale.
1964 Succède à R. Chaussinand à la direction du service de la lèpre. Se rend régulièrement au sanatorium d'Autrèches, dans l'Oise, pour examiner des malades, ainsi qu'à celui de Valbonne, dans le Gard. Donne des cours à la faculté de médecine de Montpellier.
1966 Son service est rattaché à celui des mycobactéries, dirigé par N. Rist.
1968 Effectue un stage au laboratoire de R. J. W. Rees, au National Institute for Medical Research, à Londres.
1970 Rédige l'article sur la lèpre pour l'Encyclopaedia Universalis.
1974 La crise financière de l'Institut Pasteur contraint la direction a fermer son service. Nommée de chef de laboratoire honoraire, elle quitte avec regret l'Institut.
1975 Trouve une consultation à assurer à l'hôpital de la Salpêtrière et continue de suivre des malades victimes de la lèpre dans divers sanatoriums.
31/01/1983 Décès.

Publications en collaboration avec : P. Babouot, A. Buttner, R. Chaussinand, P. Destombes, H. Galliard, O. Krug, Le Roy, R. Martin, M. Roux, P. Sicard, B. Sureau, A. Vittoz.

Références biblio. :
- Boucart (Nicolle), dossier scientifique (Archives de l'Institut Pasteur, TRE.DS.12).
- Rist (Noël), "Nicole Boucart 1914-1983", Bulletin de l'Association des Anciens Elèves de l'Institut Pasteur, n° 98, p. 52, 1983.

Service des Archives de l'Institut Pasteur