accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Jean Bablet (1886-1952)
fonds d'archives
 

Médecin et biologiste français né à Quimper (Finistère, France), le 5/06/1886.
Etudie la médecine à l'Ecole de santé navale de Bordeaux, puis de Marseille.
1910 Soutient sa thèse de doctorat en médecine Sur le sphacèle des fibromes au cours de la grossesse .
1911 Nommé médecin aide-major des Troupes coloniales.
1912 Affecté en Afrique équatoriale française, dans la colonie de l'Oubangui-Chari.
1913-1914 Nommé à Fort Crampel (AEF), il organise le dépistage de la trypanosomiase. Au cours d'une de ses tournées, il est attaqué par une panthère et grièvement blessé au bras gauche, blessure qui lui interdit désormais de pratiquer la chirurgie.
1914-1916 Mobilisé sur le front français comme médecin de bataillon, il est affecté, en 1916, au 51e bataillon de tirailleurs sénégalais.
09/1916 De retour en Oubangui-Chari, il reprend le dépistage de la trypanosomiase et évalue l'importance de la lèpre et de l'éléphantiasis.
1917 Contracte la maladie du sommeil et doit revenir à Paris se faire traiter à l'Hôpital Pasteur. Pendant son traitement, il travaille dans le laboratoire de A. Pettit, où il se forme à l'anatomie pathologique.
04/1918 Après sa guérison, regagne le front jusqu'à l'armistice.
1919 De nouveau hospitalisé à l'Hôpital Pasteur pour une cure de consolidation de sa trypanosomiase. Sollicite d'A. Calmette, sous-directeur de l'Institut Pasteur, une nomination dans un laboratoire d'Outre-Mer.
1920-1925 Prend en charge le Service des vaccinations (rage et variole) et le laboratoire de microbiologie clinique de l'Institut Pasteur de Saigon, dirigé par N. Bernard.
1922 Crée, à l'Institut Pasteur de Saigon, un laboratoire d'anatomie pathologique, afin d'étudier les pièces chirurgicales envoyées par les praticiens de Saigon et de Cholon.
1923 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur.
1926 Reçoit la direction d'une filiale de l'Institut Pasteur qui vient d'être créée à Hanoi. Le premier centre de dépistage anticancéreux de cette région du monde y est ouvert. Dans le même temps, il enseigne l'histologie et l'anatomie pathologique à l'Ecole de Médecine.
1932 Atteint d'une dysenterie amibienne, il quitte Saigon pour la France, à bord du Georges Philippar . Le 15 mai, le navire prend feu et fait naufrage dans l'Océan Indien. Bablet et sa famille sont parmi les rescapés d'une catastrophe où disparaît le journaliste Albert Londres. La documentation recueillie en Indochine, entreposée dans les cales, est entièrement perdue.
1932-1952 A l'Institut Pasteur de Paris, A. Calmette l'accueille dans son service de la tuberculose. Il y fonde un laboratoire d'anatomie pathologique qui, en vingt ans, recueillera plus de 20.000 coupes consacrées à la pathologie tropicale. Dispense son enseignement et ses nombreux conseils aux laboratoires d'anatomie pathologie des Instituts Pasteur d'Outre-mer.
1939 La Fondation Rockefeller lui confie une mission au Brésil qui lui permet de vérifier la portée générale de ses observations sur l'hépatite amarile sur une riche collection de foies, rassemblée dans les pays d'Amérique du Sud.
25/09/1952 Décès à Paris.

Publications en collaboration avec : M. Advier, Armand-Delille, Asselin, Bader, I. Bertrand, N. Bernard, Biaille, D. Bovet, F. Grumbach, Buiquoc Thanh, Cesari, Dartiguenave, Degorce, R. Deschiens, Ducourtioux, Galimier, J. Genevray, Gery, G. Girard, Godin, J. Guillain, J. Guillerm, F. Guérin, Heymann, Houdemer, H. Jacotot, Jourdan, B. Joyeux, Lalung-Bonnaire, C. Lataste, Lavau, Leclerc, Le Roy des Barres, Leteux, H. Marneffe, Marriq, J. Mesnard, R. Montel, Normet, Pham Van Lu, Polidori, Pons, J. Roton, A. Saenz, Sambuc, E. Schwartz, A. Sicé, Sollier, Souchard, Stefani, J. Valtis, F. van Deinse.

Service des Archives de l'Institut Pasteur