accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Raymond Ambialet (1898-1941)
fonds d'archives
 

Médecin et bactériologiste français né à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 09/04/1898. Son père, Bertrand Ambialet est ophtalmologiste, sa mère sans profession.
18/08/1916 Engagé volontaire, il est affecté au 121e régiment d'artillerie lourde.
07/06/1917 Blessé par éclat d'obus dans les environs de Saint-Quentin (Aisne). Après une courte convalescence, il retourne sur le front en octobre 1917 (Moulin-de-Laffaux). Décoré de la croix de guerre le 17/03/1919. Libéré de ses engagements militaires le 19/10/1919.
07/06/1924 Soutient sa thèse de doctorat en médecine.
10/1929 Se marie avec Mlle Odette Hieule avec laquelle il aura une fille, Bertille, née le 26/06/1930.
1932 Souhaitant participer à la lutte contre le paludisme, il part pour Alger, avec son épouse. Effectue un stage d'études à l'Institut Pasteur d'Algérie.
1932-1941 Entre au Service antipaludique du Gouvernement général de l'Algérie en qualité de médecin paludologue, chargé de l'organisation et de la direction de la prophylaxie du paludisme dans le département de Constantine. Poursuit une série de recherches sur l'anophélisme et les moyens de lutter contre la prolifération des moustiques. Son travail est apprécié de sa hiérarchie et par Ed. Sergent, directeur de l'Institut Pasteur d'Algérie.
02/11/1934-31/05/1936 Est mis à la disposition de l'Institut Pasteur d'Algérie pour diriger une mission d'étude épidémiologique et prophylactique du paludisme, à R'Oufi, dans les Aurès. Il s'agit d'un essai comparatif entre deux traitements prophylactiques, la quinine d'origine naturelle (Quinacrine) et un médicament synthétique (Praequine). Cet essai prend place dans le cadre du travail de la Commission du paludisme de l'Organisation d'hygiène de la SDN.
1937 Parcourt plusieurs milliers de kilomètres en sillonnant quotidiennement le département de Constantine, le plus important de la Colonie tant en taille qu'en population et le plus touché par l'endémie palustre.
1939 Effectue une mission d'étude épidémiologique et prophylactique du paludisme au Hamma-Plaisance. Il est alors inspecteur adjoint d'hygiène du département de Constantine, depuis janvier. Malgré les déplacements incessants auxquels ses fonctions l'obligent, il poursuit ses recherches concernant l'entraînement des larves d'anophèles dans les cours d'eau, l'influence des conditions météorologiques sur la biologie des anophèles adultes, l'application en Algérie de la méthode de Williamson pour la suppression des gîtes larvaires, le paludisme épidémique.
1940 Est mobilisé comme lieutenant d'artillerie à Gafsa, en Tunisie. Ed. Sergent, estimant sa présence indispensable pour mener la lutte contre le paludisme dans le département de Constantine, le convainc d'adresser une demande d'affectation spéciale pour poursuivre sa mission.
16/03/1941 Décès à l'hôpital de Bône (Algérie).

Publications en collaboration avec : A. Catanei, J. Clastrier, E. Collignon, L. Parrot.

Références bibliographiques :
- Raymond Ambialet (1898-1941), Archives de l'Institut Pasteur d'Algérie, t. XIX, 1941.

Service des Archives de l'Institut Pasteur