accueil  |   collecte  |   biographies  |   fonds  |   index généraux : auteurs   matières  |   icono.  |   liens 


Repères chronologiques
Georges Abt (1874-1961)

 

Médecin et biologiste français, né à Besançon (Doubs), le 22/12/1874. Son père, Elie Abt, est pasteur.
Brillantes études secondaires au lycée de Besançon.
1889 Lauréat du concours général, il obtient une bourse et vient à Paris préparer le concours d'entrée à l'Ecole normale supérieure.
1897 Devenu agrégé de philosophie, il prend un poste de professeur au Lycée de Lons-le-Saunier, pour satisfaire au voeu de son père qui le destine à l'enseignement.
1899 Exprimant le désir de s'orienter vers les sciences expérimentales, il commence à Paris des études de médecine. Il fait la connaissance d'Et. Burnet, lors de travaux pratiques d'anatomie. Les deux étudiants décident alors de faire leur médecine ensemble.
1901-1902 Suit le cours de microbiologie de l'Institut Pasteur dans le laboratoire de A. Borrel.
1904 Soutient sa thèse de doctorat en médecine sur : Le corps thyroïde et la grossesse, quelques cas d'éclampsie et de tétanie .
1908 Devient le collaborateur de M. Nicolle (Institut Pasteur) qui l'associe à ses travaux sur les anticorps.
1908-1914 En raison de son intérêt pour la stérilisation et la conservation des cuirs, est appelé comme conseiller près des tanneurs en France et à l'étranger, notamment en Angleterre.
1914-1918 Est mobilisé comme médecin-major, puis comme médecin-inspecteur d'une région militaire.
1920-1922 A la demande de A. Calmette devient le premier directeur de l'Institut Pasteur d'Athènes. G. Blanc est nommé sous-directeur.
1921 Entre à l'Office international d'Hygiène publique en qualité de fonctionnaire technique.
1922 A la suite de crises neurasthéniques, quitte la direction de l'Insitut Pasteur d'Athènes.
1922-1925 De retour à Paris, entre dans le service de L. Martin, à l'Hôpital de l'Institut Pasteur. Seul ou avec G. Loiseau, se consacre à l'étude des conditions physiologiques et biochimiques de production de la toxine diphtérique.
1926 Toujours dans le service de L. Martin, et en collaboration avec B. Kolochine-Erber, se consacre au titrage de la toxine et de l'antitoxine tétaniques par la méthode de floculation récemment découverte par G. Ramon.
1928-1937 Succède à H. Pottevin, décédé, comme directeur de l'Office international d'Hygiène publique. Son passage est marqué par une activité accrue en matière d'enquêtes épidémiologiques et d'action sanitaire internationale.
1938-1948 Les membres du Comité de rédaction du Bulletin de l'Institut Pasteur font appel à G. Abt pour prendre la succession de F. Mesnil. Il s'applique à réorganiser la revue qui, après quelque trente-cinq ans d'existence, a besoin de se réformer.
1948 Prend sa retraite de l'Institut Pasteur et se retire en Suisse, aux environs de Lausanne, puis à Lausanne même.
10/04/1961 Décés à Lausanne. A. Lwoff rédige sa notice nécrologique dans le Bulletin de l'Institut Pasteur .

Publications en collaboration avec : G. Blanc, B. Kolochine-Erber, M. Nicolle.

Références biblio. :
- Lwoff (André), Georges Abt (1874-1961), Bulletin de l'Institut Pasteur , 59, nÝ 6, pp. 2131-2132, 1961.

Service des Archives de l'Institut Pasteur