Recherche

color class: 
green
FR
enable place filter: 
  • Prix Sanofi - Institut Pasteur

    Recherche | 29.04.2016

    5ème Prix Sanofi - Institut Pasteur : appel à candidatures ouvert jusqu'au 14 juin 2016

    Créé en 2012, les Prix Sanofi - Institut Pasteur récompensent chaque année des chercheurs d’envergure internationale pour l’excellence de leurs travaux dans les sciences du vivant contribuant ainsi à faire progresser la santé publique mondiale.

     

    Les chercheurs sont invités à soumettre leur candidature parmi les quatre champs de recherche suivants :

    Maladies tropicales et négligées,
    Immunologie,
    Résistance aux médicaments,
    Neurosciences.

    L’appel à candidatures est ouvert jusqu'au 14 juin 2016.

  • Chromosome de Vibrio cholerae. Découverte du mécanisme permettant de coordonner la réplication des deux chromosomes de Vibrio cholerae. © Marie-Eve Val

    Recherche | 28.04.2016

    Découverte du mécanisme permettant de coordonner la réplication des deux chromosomes de Vibrio cholerae

    Les génomes des bactéries sont généralement composés d’un chromosome unique et d’un ou plusieurs éléments extra-chromosomiques tels que les plasmides. L’initiation de la réplication du chromosome bactérien doit être rigoureusement contrôlée afin que la duplication du chromosome ait lieu une fois par cycle cellulaire. La bactérie pathogène responsable des épidémies de choléra, Vibrio cholerae, a la singularité de posséder deux chromosomes. Les chercheurs dévoilent un contrôle original et économique au plan énergétique, le « replication checkpoint », permettant de coordonner la réplication des deux chromosomes avec le cycle cellulaire de V. cholerae.

  • Photomontage montrant la croissance du champignon Aspergillus fumigatus seul (à gauche) et avec la bactérie Pseudomonas aeruginosa (à droite). Un champignon nourri à distance par une bactérie. © Institut Pasteur

    Recherche | 06.04.2016

    Un champignon nourri à distance par une bactérie

    Les chercheurs de l’équipe de Jean-Paul Latgé, directeur de l’unité des Aspergillus à l’Institut Pasteur, ont  découvert une nouvelle voie de communication entre deux pathogènes qui colonisent la même niche écologique et sont impliqués dans des pathologies pulmonaires graves, en particulier chez les personnes atteintes de mucoviscidose (maladie génétique la plus fréquente en Europe).

  • Sphéroïde de cellules rénales cultivées in vitro. La division : un moment clé pour l’établissement d’une polarité cellulaire. Institut Pasteur

    Recherche | 04.04.2016

    La division : un moment clé pour l’établissement d’une polarité cellulaire

    Comprendre les mécanismes qui sous-tendent la mise en place de la polarité des cellules constitue une voie de recherche importante dans l’étude des processus de cancérisation. Le laboratoire Trafic membranaire et division cellulaire, dirigé à l’Institut Pasteur par Arnaud Echard (Institut Pasteur/CNRS UMR 3691), se penche sur les mécanismes d’acquisition de la polarité apico-basale au cours de la division cellulaire, lors la formation des organes. L’équipe vient  dans ce cadre de mettre en évidence le rôle clef d’une enzyme de type GTPase, appelée Rab35.

  • Cellules humaines infectées par Chlamydia trachomatis. Comment Chlamydia trachomatis détourne l’énergie de sa cellule hôte. Institut Pasteur

    Recherche | 25.03.2016

    Comment Chlamydia trachomatis détourne l’énergie de sa cellule hôte

    Une publication de chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS, de l’Université de Lille et de l’Université de l’Indiana (Etats-Unis) dans eLife explique par quels mécanismes la bactérie Chlamydia trachomatis parvient à détourner le glycogène, source d’énergie de la cellule, à son profit.

  • Vibrio cholerae - bactérie responsable du Choléra.  Révélation d’un mécanisme ancestral des intégrons, acteurs clés de la résistance aux antibiotiques. © Institut Pasteur

    Recherche | 10.03.2016

    Révélation d’un mécanisme ancestral des intégrons, acteurs clés de la résistance aux antibiotiques

    Dans le but à terme de contrer les résistances aux antibiotiques acquises par les bactéries au cours de leur évolution, les chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS sont parvenus à élucider un des mécanismes de recombinaison de l’ADN bactérien.

  • A gauche : moustique Aedes aegypti, à droite : moustique Aedes albopictus. Zika : le moustique Aedes peu compétent pour la transmission du virus. © Institut Pasteur

    Recherche | 04.03.2016

    Zika : le moustique Aedes peu compétent pour la transmission du virus

    L’unité Arbovirus et Insectes Vecteurs de l’Institut Pasteur, dirigée par Anna-Bella Failloux, a entrepris l’étude de la compétence vectorielle de sept populations d’Aedes aegypti et d’Aedes albopictus récoltées en Guadeloupe, en Guyane française, à la Martinique, au Brésil et aux Etats-Unis. Les résultats publiés dans PLoS Neglected Tropical Diseases montrent que bien qu’Aedes aegypti et Aedes albopictus soient tous deux capables de s’infecter et de disséminer le virus en leur sein, ils sont en revanche très peu compétents à transmettre le virus Zika au cours d’une piqûre.

  • Recherche | 01.02.2016

    Comment la bactérie responsable de la légionellose détourne-t-elle la machinerie cellulaire à son avantage ?

    En analysant le génome de la bactérie Legionella pneumophila, l’équipe de Carmen Buchrieser, chef de l’unité de Biologie des bactéries intracellulaires (Institut Pasteur/CNRS), a a identifié des gènes codant des protéines pouvant participer à l’infection de cellules humaines : celles-ci ressemblent à des protéines d’organismes supérieurs (eucaryotes), tels que l’Homme, et peuvent modifier la physiologie des cellules hôtes. Elles constituent donc des facteurs de virulence potentiels. Dans cette étude publiée dans PNAS, les chercheurs montrent qu’une de ces protéines est secrétée dans la cellule humaine et qu’elle aide à bloquer la réponse antibactérienne de la cellule.

  • Cellule en apoptose. Une mort au service de l’immunité. © Institut Pasteur

    Recherche | 14.12.2015

    Une mort au service de l’immunité

    Plus d’un million de cellules meurent toutes les minutes dans un corps humain adulte. Que deviennent-elles ? Comment la mort cellulaire influence-t-elle l’ensemble des organes et des tissus vivants, notamment le système immunitaire ? Comprendre comment les différents types de mort cellulaire influence l’immunité est un sujet de recherche majeur pour le développement de thérapies s’appuyant sur une activation du système immunitaire.

  • SGB phagocytés par des polynucléaires neutrophiles. © Claire Poyart, CNR-Strep (AP-HP, Inserm)

    Recherche | 28.08.2015

    Mutations des streptocoques B chez les nourrissons après transmission materno-fœtale

    Les streptocoques du groupe B, généralement bénins chez les adultes en bonne santé, constituent l’une des principales causes de méningites et de sepsis chez les nouveau-nés. Des chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm viennent de démontrer que ces cas pédiatriques pouvaient découler de la mutation de la bactérie chez le nourrisson après transmission par sa mère.

  • Pages