À propos du département de neuroscience

Le département de Neuroscience est dirigé par le Pr. Pierre-Marie Lledo.

Il compte six unités de recherche. Son objectif scientifique est d'élucider les mécanismes cellulaires, moléculaires et génétiques qui sous-tendent le développement, la plasticité et la pathogénie des circuits sensoriels, mais aussi des fonctions cognitives du cerveau des mammifères. À cette fin, le département de Neuroscience étudie les fonctions cérébrales et le comportement à différentes échelles : de la structure et fonction des protéines synaptiques au traitement des informations intra- et inter-neuronales, en passant par l'identification de facteurs génétiques et épigénétiques qui influent sur la fonction des circuits. La recherche fondamentale menée au sein du département permettra une meilleure compréhension des processus déficients dans les troubles neurologiques et psychiatriques et la connaissance nécessaire au développement d'approches thérapeutiques.


Perspectives

L'objectif est de comprendre les mécanismes moléculaires, cellulaires et neuronaux formant la connectivité dynamique au sein du cerveau et assurant des fonctions telles que l'apprentissage, la mémorisation, la perception sensorielle, la communication sociale et la cognition.
Le département cherche également à comprendre comment les facteurs génétiques, épigénétiques et environnementaux forment, individuellement et collectivement, la connectivité cérébrale dynamique et entraînent des troubles neurologiques et psychiatriques.
Il vise à développer des outils pharmacologiques et génétiques pour la prévention, l'atténuation et le traitement des troubles du circuit neuronal périphérique et central.
Le département souhaite comprendre l'influence du microbiome sur le système nerveux central humain.


Principales expertises du département

Comment les signaux électriques, biochimiques et mécaniques sont produits et stockés dans les neurones et les réseaux neuronaux pour créer de l'information et la représenter ? C'est ce type de questions que le département de Neuroscience explore. Il travaille à cette fin à des stratégies moléculaires, cellulaires et comportementales pour comprendre les principes fondamentaux de la fonction cérébrale et de son altération dans les maladies du cerveau. 

 

Directeur
Unités de recherche
Images/Films
Logiciels/Techniques
Postes à pourvoir
Contact

 

 

 

 

Directeur

Intéressé par des sujets allant du développement cérébral aux circuits neuronaux impliqués dans la perception sensorielle et la mémoire, Pierre-Marie LLEDO est plus connu pour ses études sur la malléabilité du système nerveux qui permet de façonner le câblage du cerveau tout au long de la vie ; ceci en fonction de l’expérience du sujet. Ses recherches utilisent des techniques issues de la neuroscience cellulaire et des systèmes pour explorer l’encodage sensoriel dans les circuits neuronaux, les limites de la plasticité cérébrale précoce et dans quelle mesure la plasticité du nouveau-né ressemble à celle de l’adulte. Ces travaux pourraient avoir de profondes implications pour une meilleure compréhension des troubles du développement cérébral, mais aussi de l'apprentissage et des troubles de l’humeur appréhendées en tant que troubles d’un cerveau « mal-adapté ».

 

Pierre-Marie LLEDO est également directeur de recherches au CNRS où il dirige le laboratoire « Gènes, synapses et cognition » avec Pierre-Jean Corringer. P-M Lledo dirige l'unité Perception et Mémoire à l'Institut Pasteur dont il est aussi directeur de l'enseignement en neuroscience pour les étudiants de master. Membre de l'Academia Europaea, il est également président du Conseil scientifique (section Neuroscience) pour le Fonds National Belge de la Recherche Scientifique (FNRS).

 

Isabelle Cloez-Tayarani de l’Unité « Génétique humaine et fonctions cognitives » est directrice adjointe du département.

 

Unités de recherche

Génétique humaine et fonctions cognitives, unité dirigée par Thomas BOURGERON (CNRS UMR 3571)

  • Ce laboratoire a été le premier à identifier la voie synaptique associée aux troubles du spectre autistique (voie NLGN-NRXN-SHANK).
  • Il utilise à présent la génomique, l'imagerie cérébrale et des modèles murins pour comprendre l'impact des facteurs génétiques/épigénétiques sur les circuits neuronaux du cerveau liés aux interactions sociales et à la communication.

 

Récepteurs-canaux, unité dirigée par Pierre-Jean CORRINGER (CNRS UMR 3571)

  • Ce laboratoire a découvert les ancêtres bactériens des récepteurs-canaux nicotiniques/GABA-A et a été le premier à déterminer la structure par rayons X d'une conformation ouverte, seul ou en association avec des anesthésiques généraux.
  • Désormais, il observe les mécanismes allostériques à la résolution atomique et la régulation pharmacologique de cette classe importante de récepteurs de neurotransmetteurs.

 

Imagerie dynamique du neurone, unité dirigée par David DIGREGORIO (CNRS UMR 3571)

  • Ce laboratoire a développé et appliqué de nouvelles technologies d'imagerie à haute résolution spatio-temporelle permettant la manipulation et le suivi de la signalisation neuronale et synaptique.
  • Il cherche à comprendre comment les synapses et neurones médient le traitement des informations sensorielles dans des conditions normales et pathologiques.

 

Perception et mémoire, unité dirigée par Pierre-Marie LLEDO (CNRS UMR 3571)

  • Ce laboratoire a joué un rôle pionnier dans l'identification de mécanismes inédits régulant la plasticité structurale et fonctionnelle du cerveau des mammifères adultes par le sens olfactif comme modèle de système.
  • Son principal sujet de recherche porte sur les cellules souches neurales adultes et la neurogénèse. Il étudie la prolifération et la différentiation des cellules souches et progénitrices neurales, le développement neuronal, la formation des synapses ; la survie et la mort cellulaire.

 

Neurobiologie intégrative des systèmes cholinergiques (CNRS UMR 3571), unité dirigée par Uwe MASKOS 

  • Ce laboratoire a établi le rôle crucial des sous-unités du récepteur nicotinique et des polymorphismes humains dans le système dopaminergique provoquant l'addiction à la nicotine et travaille à présent sur des approches translationnelles.
  • Il étudie également la signalisation nicotinique dans les circuits mammaliens, le comportement et les maladies neurologiques et psychiatriques à l'aide de nouveaux outils d'imagerie cérébrale profonde.

 

Génétique et physiologie de l'audition, unité dirigée par Christine PETIT (UMRS1120)

  • Ce laboratoire a ouvert le champ des connaissances sur les surdités héréditaires humaines, décrypté les processus pathogéniques sous-jacents et étudie les réseaux moléculaires au cœur de la physiologie auditive au niveau périphérique.
  • Il vise à étendre nos recherches aux mécanismes moléculaires et cellulaires sous-tendant le traitement des sons dans la voie auditive centrale pour pouvoir prévenir et traiter les déficiences auditives et visuelles.

 

 

 

Images/Films

 

 

Postes à pourvoir

 

Le département de neuroscience de l'Institut Pasteur aspire à jouer un rôle majeur dans l'élucidation des mécanismes cellulaires, moléculaires, génétiques (et épigénétiques) qui sous-tendent les bases neurophysiologiques du comportement et des interactions sociales, ainsi que l'altération du cerveau dans le cas de troubles neurologiques et psychiatriques. Les programmes de recherche au sein du département revêtent un caractère fondamental, mais doivent également permettre de mieux appréhender les maladies du cerveau humain et d'identifier de nouvelles approches thérapeutiques. Le département de neuroscience invite les professeurs émérites, débutants ou chevronnés, intéressés par le développement, la plasticité, les capacités de calcul et la pathophysiologie des circuits sensoriels et de la fonction cognitive. Les enveloppes pour le lancement de programme sont généreuses et peuvent couvrir des programmes nécessitant des techniques de pointe.

 

Le département prévoit de recruter dans les domaines suivants :

  • Plasticité, développement et fonction des circuits corticaux. Le cortex abrite les fonctions cérébrales avancées. Comprendre comment les microcircuits transforment le flux d'informations au niveau du système est donc très important pour établir un lien entre fonctions cellulaires et fonctions avancées sous-tendant le comportement.
  • Architecture moléculaire et protéomique synaptique. Il a été démontré que l'altération génétique de protéines neuronales et synaptiques est à l'origine des troubles neurologiques chez l'Homme. Il est donc essentiel d'identifier les acteurs moléculaires impliqués dans la signalisation précise au niveau synaptique et intraneuronal.
  • Modélisation numérique et mathématique du calcul cérébral. Comprendre comment le cerveau fait des calculs implique une collecte vaste et complexe d'opérations mathématiques réalisées par un système biologique. Un spécialiste des approches analytiques et numériques est indispensable pour comprendre les fonctions et règles saillantes des dynamiques cellulaires, moléculaires et de réseaux complexes au sein des microcircuits cérébraux.
  • Génétique et épigénétique du cerveau humain. Comprendre comment les gènes et les facteurs épigénétiques façonnent le cerveau humain est crucial pour élucider à la fois ses fonctions spécifiques et les maladies qui l'affectent. Le département de neuroscience cherche un expert en génétique et épigénétique humaine à l'aise avec les expériences en laboratoire humide et la bio-informatique pour stimuler la recherche sur les troubles du cerveau humain.

 

 

Logiciels / Techniques 

Les avancées en neuroscience reposent avant tout sur des questions nouvelles qui peuvent être résolues par des méthodes ou des outils expérimentaux. Le département est reconnu pour avoir mis au point des technologies plus qu'innovantes, qui, combinées, offrent un environnement unique propice à la recherche d'avant-garde, voire translationnelle :

  • Modèles souris de déficits du cerveau humain
  • Paradigmes comportementaux pour modèles souris
  • Dérivation de cellules souches pluripotentes induites humaines
  • Implants cochléaires
  • Stratégies d'analyse du génome entier
  • Analyse de l'imagerie du cerveau humain
  • Imagerie cellulaire et des réseaux de la fonction cérébrale

 

 

Contact

Pierre-Marie LLEDO
Institut Pasteur
Responsable du département de neuroscience
Directeur de l'unité de recherche Perception et Mémoire
Directeur de recherche du laboratoire « Gènes, synapses et cognition » au CNRS (UMR 3571)
25 rue du Dr Roux, 75724 Paris Cedex 15, France.
e-mail : pmlledo@pasteur.fr
Assistante : denise.derhy@pasteur.fr - Tél. : (33) 01 45 68 82 48

 

Mis à jour le 31/10/2014

Agenda

Tout l'agenda

Emplois

Consultez les offres d'emplois à l'Institut Pasteur