Développement lymphocytaire

A. Cumano, R. Golub, P. Vieira et P. Pereira

 

  1. Développement des cellules T

Nous avons récemment montré (Ramond et al 2014, Nat Immunol) que le thymus de la souris est colonisé par des vagues successives de progéniteurs qui diffèrent par leur stade de développement et leur fonction. Nos observations montrent que le compartiment T est formé par des cellules issues d’au moins deux lignées cellulaires distinctes : la première se différentie plus vite et produit moins de cellules alors que la seconde, se différentiant plus lentement, peut produire une plus grande quantité de cellules. Une analyse approfondie du transcriptome a montré différentes signatures de transcription dans les thymocytes issus des deux vagues. En corrélation avec leur capacité de prolifération accrue, les progéniteurs de la deuxième vague expriment des quantités plus élevées de cycline D1 et des taux plus faibles d’inhibiteurs de la kinase cycline dépendante a et c.

 

Nous développons actuellement des projets visant à :

  1. comprendre les bases moléculaires des caractéristiques différentes des progéniteurs issus des deux vagues, en analysant des souris déficientes au niveau de protéines exprimées de façon distinctes chez les progéniteurs thymiques issus de la première et de la deuxième vague;
  2. obtenir une caractérisation détaillée des différentes populations T produites par les première et deuxièmes vague d’immigrants thymiques, par une analyse des différentes populations T produites chez des souris chimères possédant des cellules T issues de l’une ou l’autre vague de progéniteurs ;
  3. comprendre les mécanismes soutenant la spécificité de la lignée lymphoïde en caractérisant les bases moléculaires des sous-populations du foie fœtal issues d’un progéniteur lymphoïde commun.

 

  1. Différentiation cellulaire lymphoïde innée

Nous avons montré que les cellules lymphoïdes innées (CLI) exprimant RoRgt se développent dans le foie fœtal mais pas dans la moelle osseuse (MO). Toutefois, les progéniteurs de la MO produisent des ILC RoRgt+ dans les organes lymphoïdes périphériques et que cette différentiation dépend de l’activation de la voie de signalisation Notch. Par conséquent, l’environnement fœtal et celui de l’adulte influencent différemment la différentiation des cellules RoRgt+ (Possot et al 2011, Nat Immunol).

 

Actuellement, nous analysons le rôle de la voie de signalisation Notch au cours du développement et de la maturation fonctionnelle des différentes sous-populations de CLI, dans la vie fœtale et adulte, puis par la caractérisation chez une souris IL-7Ra-Cre croisée avec différentes lignées mutantes permettant la délétion conditionnelle ou la surexpression de différentes protéines impliquées dans cette voie de signalisation.

Mis à jour le 11/03/2014

Contact

Unité Lymphopoièse
Institut Pasteur
25 Rue du Docteur Roux
75724 Paris Cedex 15 FRANCE

     
Tel 33 1 45 68 82 55
Secrétariat 33 1 45 68 85 93
Fax 33 1 45 68 89 21

 

Agenda

Tout l'agenda