Les missions

Missions

Depuis l'origine, l'Institut Pasteur s'est implanté près des zones de pandémie. Le premier Institut Pasteur hors de France a été créé en 1891 à Saïgon au Vietnam, pour vacciner les populations contre la rage et la variole.
Cette proximité avec les foyers infectieux offre au Réseau une capacité de réaction et d'analyse unique. Présent sur les 5 continents via 33 Instituts, il est reconnu comme un spécialiste de la veille microbiologique.
Les chercheurs, des hommes et des femmes de cultures différentes, sont unis par la même culture pasteurienne, la même rigueur scientifique et les mêmes valeurs.

 

Le Réseau International des Instituts Pasteur a pour mission de contribuer à la prévention et à la lutte contre les maladies infectieuses par :
 

Des activités de recherche portant sur les principales pathologies transmissibles qu'elles soient bactériennes, parasitaires ou virales. Les relations privilégiées qu'entretiennent les laboratoires du Réseau entre eux favorisent la synergie entre les préoccupations locales et la communauté scientifique internationale. Elles permettent également des transferts de technologie et la mise en œuvre de techniques biologiques de pointe vers des environnements qui ne pourraient y avoir accès autrement. 


Des activités de santé publique : centres nationaux de référence et centres collaborateurs OMS, participation à des programmes nationaux de lutte contre les maladies infectieuses… Ces activités comprennent également des enquêtes sur le terrain, relayées par l’action des laboratoires qui traitent ensuite de nombreux prélèvements biologiques. Elles sont indispensables pour une exacte compréhension de l’environnement et des mécanismes épidémiologiques de développement des endémies.
Des activités de service : biologie clinique, microbiologie des eaux et des aliments, centres de dépistage, centres de vaccinations…

Des activités de formation, non seulement du personnel des Instituts mais également de personnel extérieur, techniciens ou étudiants, qui peuvent ensuite utiliser leur acquis dans d’autres structures nationales ou régionales.

Les activités du Réseau se déclinent au travers de ces trois missions pasteuriennes, avec un accent sur :

  • Les grandes maladies pandémiques (VIH/sida, tuberculose, paludisme…)
  • La recherche en amont pour les nouveaux vaccins et thérapies
  • Les maladies émergentes (dengue, encéphalites, fièvres hémorragiques, chikungunya…)
  • Les activités de sécurité sanitaire (veille et alerte en cas d’épidémie)
  • La surveillance et la recherche sur les résistances aux traitements anti-infectieux
  • Les maladies négligées (rage, diarrhées, leishmanioses…)
     
Mis à jour le 03/03/2016

Rapport 2014 du Réseau International des Instituts Pasteur

rapport-annuel-riip.png

Les articles du MOIS

 

f_amraoui-1er-septembre-2016.png

Culex mosquitoes are experimentally unable to transmit Zika viru

 

We report that two laboratory colonies of Culex quinquefasciatus and Culex pipiens mosquitoes were experimentally unable to transmit ZIKV either up to 21 days post an infectious blood meal or up to 14 days post intrathoracic inoculation.

Infectious viral particles were detected in bodies, heads or saliva by a plaque forming unit assay on Vero cells. We therefore consider it unlikely that Culex mosquitoes are involved in the rapid spread of ZIKV.

 

More information

 

----------------------

 

Culex quinquefasciatus from Rio de Janeiro Is not competent to transmit the local Zika virus

 

Culex quinquefasciatus from Rio de Janeiro Is not competent to tTransmit the local Zika virus

 

The southern house mosquito Cx. quinquefasciatus from Rio de Janeiro was not competent to transmit local strains of ZIKV. Thus, there is no experimental evidence that Cx. Quinquefasciatus likely plays a role in the ZIKV transmission. Consequently, at least in Rio, mosquito control to reduce ZIKV transmission should remain focused on Ae. aegypti.

More information