Première pierre du nouveau centre de recherche de l'Institut Pasteur dédié aux maladies émergentes

Le 23 octobre 2008 a été posée la première pierre du futur Centre de biologie intégrative des maladies émergentes de l'Institut Pasteur, à Paris. L'objectif de ce pôle est de renforcer la réactivité de l'Institut face aux nouvelles maladies menaçant la santé mondiale, en dotant ses équipes des moyens technologiques les plus avancés. Le nouveau centre, qui alliera équipements de pointe et pluridisciplinarité des recherches, verra le jour en 2011-2012.

 

 

Communiqué de presse
Paris, le 23 octobre 2008

 

 

Le futur Centre de biologie intégrative des maladies émergentes de l’Institut Pasteur associera des équipes aux compétences complémentaires autour de moyens technologiques puissants. Ce projet vise en particulier à apporter des réponses au risque de propagation de maladies virales ou bactériennes (grippe aviaire, Chikungunya, SRAS, cancers d’origine infectieuses…), d’apparition de résistance aux médicaments, mais également aux problèmes posés par l’émergence de nouvelles pathologies et par l’accroissement des maladies liées au vieillissement de la population.

« Nous souhaitons développer au sein de ce centre une approche de recherche globale, favorisant les échanges entre des équipes pluridisciplinaires, afin de créer un environnement propice aux idées transversales innovantes, explique Alice Dautry, directrice générale de l’Institut Pasteur. C’est dans ce contexte, soutenu par une concentration d’équipements de haute technologie, que nous espérons créer la réactivité nécessaire pour faire face aux problèmes posés par les maladies émergentes et trouver des solutions adaptées ».

À terme, les 15 900 m2 du centre accueilleront 350 scientifiques, ingénieurs et techniciens, au sein d’unités de recherche nouvellement créées et issues d’un redéploiement interne. Les premières équipes rejoindront le centre fin 2011.

Le projet représente un investissement de 60 M€ HT pour la construction du bâtiment et les équipements technologiques. L’État (10 M€), la région Ile-de-France (10 M€) et la Ville de Paris (3 M€) ont décidé d’apporter leur concours, témoignant ainsi de la priorité accordée à ce projet ambitieux et humaniste. L’Institut Pasteur pourra y contribuer sur ses fonds propres à hauteur du tiers, soit 20 M€, les 17 M€ restant étant recherchés auprès de mécènes privés, particuliers fondations ou entreprises, motivés à soutenir un tel projet.

Icono : Maquette du futur bâtiment, au cœur du campus parisien de l’Institut Pasteur.
La première pierre a été posée le 23 octobre par Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Bertrand Delanoë, maire de Paris, Marc Lipinski, vice-président de la région Ile-de-France, ainsi que par François Ailleret, président du conseil d’administration de l’Institut Pasteur, et Alice Dautry, directrice générale de l’Institut Pasteur.

© Dacbert Cochet Chapellier architectes associés

CHIFFRES CLES

    15 900 m2 de surface utile
     5500 m2 de laboratoires modulables
     5 plateformes de biotechnologie  
     2 plateaux anti-vibrations pour des équipements de haute technologie
     1000 m2 pour la  bio-informatique
     850 m2 dédiés aux start-up

En savoir plus

Contacts

 

 

 

Centre médical

CENTRE MEDICAL

209-211 rue de Vaugirard

75015 Paris

01 45 68 80 88

Flux RSS