Le BCG pour traiter l'asthme ?

Des chercheurs de l'Institut Pasteur ont mis au point dans des modèles expérimentaux un nouveau traitement de l'asthme très efficace et dépourvu d'effets secondaires : une souche vaccinale de BCG, rendue non viable, parvient à contrôler les réactions inflammatoires en régulant la réponse immunitaire. Ce traitement, devrait bientôt faire l'objet d'essais cliniques chez l'homme. Ces travaux ont été réalisés en collaboration avec l'Institut Butantan au Brésil et l'Université Catholique de Louvain en Belgique.

 

 

Communiqué de presse
Paris, le 15 janvier 2010

 

 

Plusieurs études épidémiologiques ont montré que les allergies sont moins fréquentes chez les enfants vaccinés par le BCG. Dans des modèles expérimentaux, l’administration de BCG protège les souris contre des allergènes. Mais le BCG contient des bactéries vivantes et il ne peut donc pas être utilisé pour traiter des maladies inflammatoires qui requièrent plusieurs injections.

Des chercheurs du Laboratoire d’Immunothérapie de l’Institut Pasteur, dirigé par le Pr Gilles Marchal, ont donc mis au point un BCG tué, après lyophilisation et déshydratation. Ce BCG, appelé BCG EFD, autorise des injections répétées sans entraîner de sensibilisation au contraire du BCG vivant. Les chercheurs ont d’abord montré, chez la souris et le cobaye, que le BCG EFD entraîne des effets anti-inflammatoires intenses et dépourvus d’effets secondaires. Les animaux traités ne développent pas les symptômes de l’asthme. L’administration du BCG EFD prévient l’hyperréactivité bronchique et réduit l’inflammation pulmonaire, contrairement au BCG tué par la chaleur ou au BCG vivant.

Dans une seconde étape, les équipes de l’Institut Pasteur ont décrypté les mécanismes à l’origine de cette protection. Les effets anti-inflammatoires du BCG EFD sont dus à la production de lymphocytes T régulateurs et de cytokines anti-inflammatoires. Le BCG EFD induit des cellules dendritiques (plasmacytoïdes) qui entraînent une réponse immunitaire régulatrice qui va contrôler les réponses inflammatoires durant plusieurs mois.

L’ensemble de ces résultats suggère que le BCG EFD pourrait devenir le premier immunorégulateur thérapeutique contre des maladies inflammatoires chroniques.

Source

Mycobacterium bovis Bacillus Calmette -Guérin Killed by Extended Freeze-Drying Targets Plasmacytoid Dendritic Cells To Regulate Lung Inflammation, The Journal of Immunology . Volume 184 / No. 2 / January 15, 2010 (publié en ligne le 9/12/09)

Micheline Lagranderie (1), Mohammad Abolhassani(1), Jeroen A. J. Vanoirbeek(4), Carla Lima(5), Anne-Marie Balazuc(2), B. Boris Vargaftig(3), and Gilles Marchal(1)

(1) Institut Pasteur, Laboratoire d’Immunothérapie
(2) Institut Pasteur, Plateforme de Cytométrie
(3) Institut Pasteur, Unité de Pharmacologie Cellulaire
(4) Research Unit of Lung Toxicology, Katholieke Universiteit Leuven, Leuven, Belgium;
(5) Butantan Institute, Sao Paulo, Brazil

Contacts presse

Service de presse de l’Institut Pasteur
Nadine Peyrolo - 01 45 68 81 47 - nadine.peyrolo@pasteur.fr
Marion Doucet - 01 45 68 89 28 - marion.doucet@pasteur.fr
 

En savoir plus

Zoom sur...

Ebola TaskForce - Institut Pasteur

 

    EBOLA TASK FORCE

 

Nous suivre

fb_icon_325x325.png twitter-icone02.jpeg logo-google-plus.jpg You Tube - Institut Pasteur

Contacts

 

 

 

Centre médical

CENTRE MEDICAL

209-211 rue de Vaugirard

75015 Paris

01 45 68 80 88

Flux RSS