Actualités

Trier les actualités

  • Evénement | 09.03.2014

    Fabrice Chrétien, invité de Michel Drucker dimanche 9 mars.

    Le Pr Fabrice Chrétien, chef de l'unité d'Histopathologie humaine à l'Institut Pasteur et chef du service de Neuropathologie de l'hôpital Sainte Anne, sera l'invité de Macha Méril dans l'émission de Michel Drucker ce dimanche 9 mars pour parler de ses travaux sur les cellules souches.


    En 2012, Fabrice Chrétien et son équipe avaient montré que les cellules souches de certains de nos organes étaient capables de survivre jusqu’à dix-sept jours… après notre mort. Quand l’environnement leur devient hostile, ces cellules sont en effet capables de rentrer dans un état de dormance et de réduire leur activité métabolique de manière drastique. Ces cellules souches « endormies » préservent toutefois leur potentiel de division cellulaire, qu’elles peuvent réactiver pour assurer la réparation et la croissance d’un organe ou d’un tissu, quand les conditions redeviennent plus favorables. Elles retrouvent alors leur aptitude à se différencier en cellules adultes parfaitement fonctionnelles. Cette découverte laisse envisager une nouvelle source et surtout de nouveaux moyens de conservation des cellules souches à usage thérapeutique pour un certains nombres de pathologies. Elle offre de formidables espoirs à la médecine, pour traiter les pathologies nécessitant une greffe et réparer, peut-être un jour, un coeur ou un poumon.

    Découvrez les explications de Fabrice Chrétien sur cette découverte

     

     

  • International | 06.03.2014

    Rénovation à l’Institut Pasteur de Madagascar


    Le 6 mars 2014, le Professeur Christian BRECHOT, Directeur Général de l’Institut Pasteur, a inauguré le Bâtiment Girard entièrement rénové de l’Institut Pasteur de Madagascar. 

    Ce bâtiment construit en 1935 a été mis aux normes internationales à l’aide de financements du Ministère français de la recherche ainsi que de fonds propres, pour rester à la pointe des exigences internationales de qualité et d’excellence scientifique.

    Ce bâtiment héberge les unités suivantes :

    Entomologie médicale, dotée de vastes insectariums pour l’étude des moustiques, des puces, des tiques et de la sensibilité des arthropodes aux insecticides.
    Immunologie pour l’étude des réponses immunitaires dans les maladies comme le paludisme, la cysticercose, la tuberculose et la peste.
    Peste / Centre collaborateur de l'OMS qui inclut le laboratoire central de la peste du Ministère de la santé.
    Helminthiases avec le laboratoire central de la bilharziose du Ministère de la santé.

    Depuis 1898, l’Institut Pasteur de Madagascar, établissement d’utilité publique à but non lucratif, est un partenaire du Ministère de la santé malgache. Il a été créé pour mener les études et les recherches nécessaires au développement sanitaire et économique de Madagascar. Référence mondialement reconnu, l’Institut Pasteur de Madagascar est Centre Collaborateur de l’OMS pour la peste et laboratoire National de Référence OMS pour la poliomyélite, la grippe et la rougeole. Il héberge également les laboratoires Nationaux de Référence des mycobactéries et de la rage.
    La formation est également au cœur des préoccupations de l’Institut Pasteur de Madagascar.  Cet institut permet le développement des capacités humaines du pays dans le domaine de la santé et de la recherche par la formation des médecins, vétérinaires, pharmaciens, scientifiques et techniciens ainsi que du personnel du Ministère de la Santé. Il est aussi très impliqué dans le monde universitaire.

  • Evénement | 03.03.2014

    Deux conférences dans le cadre de la "Semaine du Cerveau"

    Samedi 15 mars rendez-vous à l'Institut Pasteur

     

    14h30

    La nicotine : du tabagisme à la maladie d'Alzheimer 
    Uwe Maskos, chef de l’unité Neurobiologie Intégrative des Systèmes Cholinergiques, Institut Pasteur - CNRS


    16h

    Les médicaments de la conscience
    Jean-Pierre Changeux, Professeur émérite à l’Institut Pasteur et au Collège de France

     

  • International | 19.02.2014

    L’Institut Pasteur de la Guadeloupe se mobilise contre le Chikungunya

     

     

    L’Institut Pasteur de la Guadeloupe se mobilise contre le Chikungunya grâce à la mise au point d’un test de détection rapide qui permet à son laboratoire de biologie médicale de donner un résultat au patients au plus tard cinq jours après le prélèvement sanguin.

    Impliqué dès le début de l’épidémie de Chikungunya, l’Institut Pasteur de la Guyane aux côtés de 6 laboratoires internationaux de référence de la zone Amérique, a montré la susceptibilité du moustique Aedes au virus et contribué à la mise à disposition des outils biologiques nécessaires au diagnostic rapide et à la surveillance épidémiologique dans les pays de la région Amériques. Dans ce cadre, le Centre National de Référence des Arbovirus de l’Institut Pasteur de la Guyane a soutenu l’action de l’Institut Pasteur de la Guadeloupe en fournissant les réactifs pour la réalisation de la sérologie et pour la mise au point de la PCR temps réel.
    Si le premier foyer épidémique se situait sur la partie française de l’île de Saint-Martin, le virus du Chikungunya s’est rapidement propagé aux Antilles française, en Guyane et s’étend maintenant dans le reste des Caraïbes. En décembre 2013, la décision fut prise de réaliser le diagnostic en Guadeloupe afin de diminuer les délais de réponse. Le CHU de Pointe à Pitre prend en charge les cas hospitalisés et l’Institut Pasteur de la Guadeloupe réalise le diagnostic moléculaire des cas ambulatoires et le diagnostic sérologique de tous les patients.

  • International | 18.02.2014

    Visite de S.E. Essa Al Haj Al Maidoor, Directeur Général de la Dubai Health Authority

    Le 18 février, l’Institut Pasteur a accueilli la délégation du Directeur général de la Dubai Health Authority (DHA), S.E. Essa Al Haj Al Maidoor. Ils ont été reçus par le Pr Christian Bréchot, Directeur général de l'Institut Pasteur, le Dr Marc Jouan, Secrétaire général auprès du Réseau International des Instituts Pasteur et par le Pr Sylvie van der Werf, Responsable de l'Unité de Génétique Moléculaire des Virus ARN et du Centre National de Référence Coordonnateur des virus influenzae (Grippe).
    Des pistes ont été évoquées dans le cadre du développement de collaborations entre la DHA, l’Institut Pasteur et le Réseau International des Instituts Pasteur dans les domaines de la recherche, de la surveillance microbienne et de la formation des chercheurs. La visite s'est terminée par une visite de l'Unité de Génétique Moléculaire des Virus ARN/CNR virus influenzae et du Musée.

  • Recherche | 13.02.2014

    Paludisme - « Wake and kill » : un nouveau concept pour éliminer les rechutes

    Les premiers résultats issus de cette avancée technique ont permis d'élaborer un nouveau concept pour éliminer les rechutes de paludisme dues au réveil de ces formes dormantes. Il devrait permettre la mise en place d'une nouvelle stratégie de prise en charge de cette pathologie, qui associerait une molécule capable de réveiller le parasite dormant à un des nombreux médicaments efficaces sur le parasite. Ces résultats viennent d'être publiés dans la revue Nature Medicine*.

  • Entreprise | 12.02.2014

    Institut Pasteur - Fondation Le Roch-Les Mousquetaires : un partenariat indéfectible !

    C’est dans la prestigieuse Salle des Actes de l’Institut Pasteur que la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires a signé, le 5 février dernier, un nouvel accord de partenariat pour une durée de trois ans. Créée il y a plus de 15 ans par Jean-Pierre Le Roch, fondateur du Groupement des Mousquetaires, la  Fondation Le Roch-Les Mousquetaires est reconnue d’utilité publique depuis 2006.  Son credo ? Placer « l’Homme au cœur des priorités », un principe qu’elle applique dans ses deux domaines d’intervention : l’initiative économique et l’engagement humain. Ce second volet se traduit par le soutien à la recherche pour améliorer la santé et à des projets développant l’esprit civique et solidaire. La Fondation Le Roch-Les Mousquetaires est aux côtés de l’Institut Pasteur depuis 2008  en finançant les travaux du Pr Pascale Cossart sur la Listeria et en participant au Pasteurdon.


    Dans le cadre de la nouvelle convention, la Fondation continuera de  soutenir l’unité du Pr Cossart et elle financera également un projet mené par le  Dr François-Xavier Weill permettant de dépister plus tôt les épidémies d’origine alimentaire causées par les salmonelles, avec la mise au point d’un outil de typage moléculaire à haut débit. Par ailleurs, la  Fondation restera impliquée dans le Pasteurdon. En effet, elle est à l’initiative d’une opération de « produits partages » qui seront distribués dans les points de vente du Groupement des Mousquetaires (Intermarché et Bricomarché). Un grand merci pour cette belle fidélité aux côtés des chercheurs !

  • Recherche | 04.02.2014

    Agriculture et histoire africaine : la génomique remet en cause le dogme établi

    Grâce à une vaste étude génomique menée en Afrique centrale sur des populations de chasseurs-cueilleurs pygmées et de villageois agriculteurs, des chercheurs de l’Institut Pasteur et du CNRS, en collaboration avec le Museum National d’Histoire Naturelle (France), l’université de Montréal (Québec) et l’université Lumière-Lyon 2 (France), remettent en cause l’impact de l’agriculture dans l’histoire néolithique africaine : elle ne serait en effet la cause directe ni du succès démographique des populations l’ayant adoptée, ni du fort brassage de ces dernières avec les populations pygmées. Les résultats de ces recherches sont publiés dans Nature Communications

  • International | 30.01.2014

    Nouveau Centre Collaborateur de l'OMS à l'Institut Pasteur de la Guyane

    L'Organisation mondiale de la Santé a désigné le Laboratoire de parasitologie de l'Institut Pasteur de la Guyane comme Centre collaborateur de l'OMS pour la surveillance de la résistance aux antipaludéens.

    Lise Musset et Eric Legrand sont les responsables de ce nouveau Centre collaborateur de l'OMS (CCOMS) rattaché à la région OMS des Amériques (AMRO). La désignation comme Centre Collaborateur de l'OMS sera en vigueur pour une période de quatre ans, de janvier 2014 à janvier 2018.


    L'Institut Pasteur de la Guyane, dirigé par le Dr Philippe Quénel, héberge 4 Centres Nationaux de Référence (CNR) - laboratoires associés pour la région Antilles Guyane,  nommés par décret du Ministère de la santé, pour un mandat de 5 ans de 2012 à 2016 :

    3 CNR sont hébergés par le Laboratoire de virologie : respectivement pour les Arbovirus, les virus Influenzae et les Hantavirus
    1 CNR est hébergé par la Laboratoire de parasitologie pour la surveillance du paludisme

    Ce nouveau Centre Collaborateur de l'OMS désigné à l'Institut Pasteur de la Guyane porte à 19 le nombre de CCOMS dans le Réseau International des Instituts Pasteur dont 8 CCOMS à l'Institut Pasteur à Paris.

    Le paludisme est une maladie qui peut être mortelle dûe à des parasites transmis à l’homme par des piqûres de moustiques infectés. En 2012, le paludisme a été à l’origine de 627 000 décès pour la plupart parmi les enfants africains de moins de 5 ans. En Guyane le paludisme touche chaque année entre 2 000 et 5 000 patients. Il est à l’état endémique sur les fleuves frontières avec le Suriname (Maroni), avec le Brésil (Oyapock) et dans l’intérieur de la région de Saül. Les Plasmodium falciparum et Plasmodium vivax sont les parasites les plus répandus cependant, P falciparum est le plus mortel.

     

  • Dons | 29.01.2014

    L’Institut Pasteur soutenu par des PME !

    Nul besoin d’être une grande multinationale pour être mécène ! L’Institut Pasteur est aussi soutenu par des petites et moyennes entreprises, comme Balsan et Tarifold.

     

     

    balsan.jpg

    Balsan, société française spécialisée dans la fabrication de moquettes en lés et en dalles, contribue au financement des travaux de recherche sur les mécanismes de l’allergie conduits par Pierre Bruhns, chef du laboratoire des Anticorps en thérapie et pathologie. Cet engagement est en adéquation avec le combat mené par Balsan pour limiter la présence d’allergènes dans ses produits. 

     


     

    tarifold.jpg

    L'entreprise Tarifold, inventeur et n°1 mondial de la pochette porte-documents, soutient les travaux de recherche du professeur Thomas Bourgeron sur l’autisme. Outre ce mécénat, les collaborateurs de Tarifold se mobilisent chaque année à l’occasion du Pasteurdon pour collecter des fonds à travers différentes animations dans leurs locaux, situés à Geispolsheim, en Alsace.



    Un grand merci à ces deux entreprises pour leur générosité !

    Crédit Photo : William Beaucardet

En savoir plus

Musée Pasteur

musee-institut-pasteur.jpg

 

Le musée Pasteur est situé à l'Institut Pasteur, au 25 rue du Docteur Roux, 75015 Paris
 

Le musée Pasteur