Actualités

Trier les actualités

  • Santé | 28.03.2014

    Ebola : l’Institut Pasteur sur le front de l’épidémie

    L’Institut Pasteur à Paris et l’Institut Pasteur de Dakar sont en première ligne face à l’épidémie de fièvre hémorragique due au virus Ebola qui sévit actuellement au sud-est de la Guinée : le 25 mars dernier, 86 cas dont 59 décès avaient été signalés à l’OMS (dans les districts de Guekedou, Macenta, Nzerekore et Kissidougou). C’est l’Institut Pasteur qui a confirmé cette épidémie d’Ebola le 21 mars dernier : les premiers échantillons ont été analysés à Lyon dans le laboratoire P4 Jean Mérieux-Inserm, par le Centre national de référence des fièvres hémorragique virales (rattaché à l’unité de biologie des infections virales émergentes de l’Institut Pasteur, dirigée par Sylvain Baize). 

  • International | 26.03.2014

    Journée mondiale de la Tuberculose : le Réseau International des Instituts Pasteur se mobilise

    Atteindre les 3 millions de personnes qui n'ont pas accès aux soins c'est l'objectif de la journée mondiale 2014 de lutte contre la tuberculose. De nos jours, on peut soigner la tuberculose mais les efforts déployés pour dépister, traiter et guérir toutes les patients ne suffisent pas. Sur les 9 millions de personnes qui, chaque année, attrapent la tuberculose, un tiers n'a pas accès aux systèmes de santé.

    1) Le projet financé par l’OFID (OPEC Fund for International Development) coordonné par Brigitte Gicquel a pour objectif la mise en réseau et l’amélioration des équipements de laboratoires nationaux de référence de la tuberculose de 8 pays d’Afrique (Benin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Niger, République Centre Africaine, Togo) auxquels s’ajoutent deux pays invités (le Mali et le Gabon) pour diagnostiquer les souches multirésistantes (TB-MDR), en collaboration avec des laboratoires européens ou des institutions internationales (Union Internationale de Lutte contre la Tuberculose, Institut Pasteur (Paris), Royal Institute of Tropical Medicine (Belgique), Institut San Raffaele de Milano (Italie), Aarhus University Hospital (Danemark)).

    2) L’Institut Pasteur et le Gabon ont signé le 11 mars 2013 deux conventions de recherche sur de nouvelles interventions thérapeutiques menées en France, en Chine et au Gabon, ainsi qu'un programme d’appui à la lutte contre la tuberculose au Gabon impliquant la participation d’experts du Réseau International des Instituts Pasteur. Ce programme permettra de renforcer le laboratoire National de Référence contre la tuberculose du Gabon en équipement, en formation et d'améliorer le diagnostic des souches de bacilles tuberculeux multirésistantes.

    3) Le Réseau International des Instituts Pasteur héberge deux laboratoires supranationaux de référence (SRL) auprès de l’OMS : en Algérie et en Guadeloupe. Les SRL ont pour objectifs d'estimer l'ampleur de la pharmaco résistance dans le monde, de déterminer des tendances, de fournir des données pouvant aider à la prise de décisions politiques, d'évaluer les progrès des programmes de lutte contre la tuberculose, et enfin de renforcer les réseaux de laboratoires.

     

  • Milieu Intérieur

    Recherche | 24.03.2014

    Définir les paramètres d’un système immunitaire sain : vers une médecine personnalisée

    Les efforts visant à réintroduire la dimension « individuelle » dans les décisions médicales sont l’enjeu et le fil conducteur du projet Labex Milieu Intérieur porté par l’Institut Pasteur.  Afin de réussir cette orientation vers une médecine personnalisée, une compréhension approfondie des déterminants responsables de l’hétérogénéité de la réponse d’un individu aux stimuli est nécessaire. La première publication du projet Milieu Intérieur coordonné par le Pr Matthew Albert, directeur de recherche Inserm, directeur du département d’Immunologie de l’Institut Pasteur et le Dr Lluis Quintana-Murci, directeur de recherche CNRS et chef d’unité à l’Institut Pasteur, vient de paraître dans le journal Immunity. Elle valide un modèle in vitro développé en partenariat avec la société Myriad-RBM. Cet outil permet d’identifier les caractéristiques (phénotypes) immunitaires de donneurs en réaction à une trentaine de stimulants du système immunitaire : bactéries, virus, champignons, vaccins, traitements …

     

  • Les jeudis de la santé

    Evénement | 13.03.2014

    Jeudis de la santé - Sécu et mutuelles : marions-les !


    L'Institut Pasteur, en partenariat avec le quotidien Libération, l'Inserm, la Mutualité Française, France 5 et Le Magazine de la Santé, vous invite à une série de rencontres autour des grandes questions de santé publique. Pour cette première, venez débattre des relations entre Sécu et mutuelles.

    « C’est trop cher, docteur ! » Allons donc, comme ça, nous aurions la meilleure Sécu au monde ? Alors que les dépenses de santé explosent, l’assurance maladie a pourtant bien du mal à suivre. Elle le dit elle-même : elle n’est plus en mesure de couvrir la totalité de nos frais. Mais rassurons-nous, les mutuelles sont là, prennent du galon, souvent seules capables d’assumer des restes à charge de plus en plus importants. Pourtant, l’écart se creuse entre les patients aisés et les plus démunis, les premiers se mettant à l’abri grâce à de meilleures mutuelles qu’ils paieront plus cher.

    Que faire ? La sécurité sociale doit-elle tout prendre en charge ? Faut-il des mutuelles pour tous ? Sommes-nous ballottés entre logique solidaire et système d’assurance privée ? Comment continuer à marcher sur ces deux jambes, en diminuant au maximum le reste à charge pour le patient ?

    Pour démêler ces questions, rendez-vous le jeudi 13 mars de 19h à 20h30 à l’Institut Pasteur, avec Brigitte Dormont, professeure à l’université Paris Dauphine et spécialiste en économie de la santé, Etienne Caniard, président de la Mutualité Française, et Martin Hirsch, directeur général des hôpitaux de Paris.

    Entrée gratuite, réservez vos places dès maintenant.
     

     

  • Recherche | 11.03.2014

    Inauguration d'une Plateforme Régionale de Recherche sur les maladies infectieuses transmissibles et émergentes en Asie du sud-est (PRR-Asie)

    L’Asie du sud-est (ASE) est affectée par les maladies infectieuses émergentes, apparaissant en foyers et défiant les communautés médicales et scientifiques. L'émergence de nouveaux agents infectieux, l’apparition de résistance aux médicaments anti-microbiens dans l’ASE nécessitent la mise en place de nouvelles approches interdisciplinaires plus systémiques et transversales entre les différents acteurs de la santé et de la recherche.

    La création d'une Plateforme Régionale de Recherche-Asie (PRR-Asie) sur le campus de l'Institut Pasteur du Cambodge (IPC) offre une opportunité unique aux équipes de recherche du Nord et du Sud de réunir leurs expertises et de développer des partenariats forts au travers de programmes de recherche multi-sectoriels complémentaires en lien avec les programmes en cours à l'IPC.

  • International | 11.03.2014

    Institut Pasteur du Cambodge : inauguration d’une Plateforme Régionale de Recherche sur les maladies infectieuses en Asie du sud-est

    La plateforme Régionale de Recherche sur les maladies infectieuses transmissibles et émergentes en Asie du sud-est a été inaugurée le 11 mars 2014, sous la Haute Présidence de Son Excellence le Pr MAM Bun Heng, Ministre de la Santé du Royaume du Cambodge, en présence des Ambassadeurs des pays asiatiques, de représentants d’AVIESAN et des autorités nationales et internationales des ministères de la santé, des sciences et de l'éducation.

    La plateforme a été fondée, sous l'autorité du ministère de la Santé du Cambodge, par les partenaires d’AVIESAN Sud (Institut Pasteur, INSERM, ANRS, IRD, CIRAD, Fondation Mérieux) qui ont contribué à son financement. La plateforme a pour objectif de répondre, en lien étroit avec les Ministères de la santé, aux enjeux des maladies infectieuses au Cambodge et dans les autres pays de la région. Cette plateforme renforcera la recherche de haut niveau dans le domaine du VIH/SIDA et des maladies infectieuses émergentes, en particulier vectorielles et zoonotiques. Elle proposera des approches technologiques innovantes en intégrant de nouvelles perspectives sur la santé humaine et animale dans le concept «Une seule santé». En partenariat avec les Universités, la plateforme assurera la formation de jeunes chercheurs.

  • Recherche | 10.03.2014

    Des chercheurs dévoilent l’architecture d’une pièce majeure de l’arsenal des bactéries

    Des chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et du Birkbeck College de Londres révèlent pour la première fois la structure d’un système bactérien de sécrétion de Type IV. Impliqués dans l’injection de facteurs de virulence et le transfert de gènes de résistance aux antibiotiques, ces systèmes sont présents chez de nombreuses bactéries pathogènes pour l’homme. Ces résultats, publiés dans Nature le 9 mars, constituent une base indispensable en vue de la mise au point de stratégies thérapeutiques dirigées contre ces systèmes.

  • Evénement | 09.03.2014

    Fabrice Chrétien, invité de Michel Drucker dimanche 9 mars.

    Le Pr Fabrice Chrétien, chef de l'unité d'Histopathologie humaine à l'Institut Pasteur et chef du service de Neuropathologie de l'hôpital Sainte Anne, sera l'invité de Macha Méril dans l'émission de Michel Drucker ce dimanche 9 mars pour parler de ses travaux sur les cellules souches.


    En 2012, Fabrice Chrétien et son équipe avaient montré que les cellules souches de certains de nos organes étaient capables de survivre jusqu’à dix-sept jours… après notre mort. Quand l’environnement leur devient hostile, ces cellules sont en effet capables de rentrer dans un état de dormance et de réduire leur activité métabolique de manière drastique. Ces cellules souches « endormies » préservent toutefois leur potentiel de division cellulaire, qu’elles peuvent réactiver pour assurer la réparation et la croissance d’un organe ou d’un tissu, quand les conditions redeviennent plus favorables. Elles retrouvent alors leur aptitude à se différencier en cellules adultes parfaitement fonctionnelles. Cette découverte laisse envisager une nouvelle source et surtout de nouveaux moyens de conservation des cellules souches à usage thérapeutique pour un certains nombres de pathologies. Elle offre de formidables espoirs à la médecine, pour traiter les pathologies nécessitant une greffe et réparer, peut-être un jour, un coeur ou un poumon.

    Découvrez les explications de Fabrice Chrétien sur cette découverte

     

     

  • International | 06.03.2014

    Rénovation à l’Institut Pasteur de Madagascar


    Le 6 mars 2014, le Professeur Christian BRECHOT, Directeur Général de l’Institut Pasteur, a inauguré le Bâtiment Girard entièrement rénové de l’Institut Pasteur de Madagascar. 

    Ce bâtiment construit en 1935 a été mis aux normes internationales à l’aide de financements du Ministère français de la recherche ainsi que de fonds propres, pour rester à la pointe des exigences internationales de qualité et d’excellence scientifique.

    Ce bâtiment héberge les unités suivantes :

    Entomologie médicale, dotée de vastes insectariums pour l’étude des moustiques, des puces, des tiques et de la sensibilité des arthropodes aux insecticides.
    Immunologie pour l’étude des réponses immunitaires dans les maladies comme le paludisme, la cysticercose, la tuberculose et la peste.
    Peste / Centre collaborateur de l'OMS qui inclut le laboratoire central de la peste du Ministère de la santé.
    Helminthiases avec le laboratoire central de la bilharziose du Ministère de la santé.

    Depuis 1898, l’Institut Pasteur de Madagascar, établissement d’utilité publique à but non lucratif, est un partenaire du Ministère de la santé malgache. Il a été créé pour mener les études et les recherches nécessaires au développement sanitaire et économique de Madagascar. Référence mondialement reconnu, l’Institut Pasteur de Madagascar est Centre Collaborateur de l’OMS pour la peste et laboratoire National de Référence OMS pour la poliomyélite, la grippe et la rougeole. Il héberge également les laboratoires Nationaux de Référence des mycobactéries et de la rage.
    La formation est également au cœur des préoccupations de l’Institut Pasteur de Madagascar.  Cet institut permet le développement des capacités humaines du pays dans le domaine de la santé et de la recherche par la formation des médecins, vétérinaires, pharmaciens, scientifiques et techniciens ainsi que du personnel du Ministère de la Santé. Il est aussi très impliqué dans le monde universitaire.

  • Evénement | 03.03.2014

    Deux conférences dans le cadre de la "Semaine du Cerveau"

    Samedi 15 mars rendez-vous à l'Institut Pasteur

     

    14h30

    La nicotine : du tabagisme à la maladie d'Alzheimer 
    Uwe Maskos, chef de l’unité Neurobiologie Intégrative des Systèmes Cholinergiques, Institut Pasteur - CNRS


    16h

    Les médicaments de la conscience
    Jean-Pierre Changeux, Professeur émérite à l’Institut Pasteur et au Collège de France

     

En savoir plus

Musée Pasteur

musee-institut-pasteur.jpg

 

Le musée Pasteur est situé à l'Institut Pasteur, au 25 rue du Docteur Roux, 75015 Paris
 

Le musée Pasteur