Actualités

Trier les actualités

  • SFB ancrées dans les cellules épithéliales de l'intestin. Les bactéries filamenteuses segmentées, partenaires de l’immunité intestinale, enfin in vitro ! © Institut Pasteur et Institut Imagine

    Recherche | 19.01.2015

    Les bactéries filamenteuses segmentées, partenaires de l’immunité intestinale, enfin in vitro !

    Si le rôle clé des bactéries filamenteuses segmentées, dans la stimulation des défenses intestinales est maintenant bien établi in vivo chez la souris, les scientifiques se heurtaient depuis 50 ans à la reconstitution in vitro de cette symbiose afin d’en déchiffrer les interactions au niveau cellulaire et moléculaire. Les chercheurs sont parvenus pour la première fois à cultiver ces bactéries au contact de cellules épithéliales intestinales en dehors de leur hôte.

  • Macrophage hépatique (en vert) phagocytant les bactéries pathogènes Listeria monocytogenes (en rouge). © Institut Pasteur

    Recherche | 09.01.2015

    Les macrophages résidents et recrutés orchestrent la défense du foie contre les infections

    Des chercheurs ont mis en évidence que les macrophages résidents du foie étaient rapidement tués par la bactérie pathogène Listeria monocytogenes. Cette mort précoce déclenche le recrutement dans le foie de macrophages issus du sang. Ceux-ci vont dans un premier temps contrôler l’infection bactérienne, puis, et de façon inattendue, remplacer les macrophages résidents du foie tués par l’infection.

  • Ovaires d’une souris adulte dont les ovocytes en phase de croissance sont colorés en bleu. Institut Pasteur

    Recherche | 18.12.2014

    Quand la cyclicité sexuelle s’affranchit de la croissance des follicules ovariens et de l’ovulation

    La survie des ovocytes et leurs interactions avec les cellules somatiques au sein des follicules ovariens conditionnent la fertilité et l’activité endocrine de l’ovaire. L’étude d’un nouveau modèle murin d’insuffisance ovarienne prématurée apporte un nouvel éclairage sur ces deux aspects encore mal connus de la physiologie ovarienne.

  • Lymphocyte infecté par le VIH et transmission du virus aux cellules voisines. © Institut Pasteur

    Recherche | 27.11.2014

    Un mécanisme de défense contre le VIH-1 dévoilé

    Des chercheurs ont découvert que des facteurs de restriction étaient capables d’inhiber la multiplication du VIH dans les lymphocytes. Les protéines en question appartiennent à la famille IFITM (Interferon-Induced TransMembrane proteins). Ce sont des facteurs de restriction à large spectre, agissant sur différents virus (virus de la grippe, dengue etc..). Leur effet sur le VIH-1 restait jusqu'à présent peu caractérisé.

  • Immunité intestinale, © Institut Pasteur

    Recherche | 07.11.2014

    Une avancée dans la compréhension de l’immunité intestinale

    Les cellules lymphoïdes innées contribuent à maintenir la fonction protectrice de la barrière intestinale. Produites dans la moelle osseuse, ces cellules doivent, pour tenir leur rôle  protecteur, migrer vers les muqueuses intestinales. Des chercheurs sont parvenus à élucider ce processus de migration jusqu’à présent resté mystérieux.

  • Virus Ebola, Une possibilité de traitement à court terme : des chercheurs testent un sérum contre Ebola, Institut Pasteur

    Recherche | 23.10.2014

    Une possibilité de traitement à court terme : des chercheurs testent un sérum contre Ebola

    Un consortium international de recherche évaluera si un traitement à base d'anticorps prélevés dans le sang d'individus ayant survécu à Ebola pourrait aider les patients infectés à combattre la maladie. Si elle s'avère efficace, cette intervention simple pourrait être renforcée à court terme et représenter une possibilité de traitement requise d'urgence pour les patients en Afrique occidentale.

  • Entrée de Listeria dans une cellule épithéliale, Un nouveau mécanisme de régulation des gènes chez Listeria, © Institut Pasteur

    Recherche | 22.08.2014

    Un nouveau mécanisme de régulation des gènes chez Listeria

    Comment les bactéries perçoivent-elles leur environnement ? Comment choisissent-elles leurs nutriments ? Comment se nourrissent-elles ? Dans un article publié dans la revue Science, des chercheurs sont parvenus à décrypter un des secrets du système de régulation des gènes de Listeria, bactérie présente dans les aliments et responsable de la listériose.

  • Coupe de Mycobacterium bovis ou bacille de Calmette et Guérin (BCG) © Institut Pasteur/Antoinette Ryter

    Recherche | 22.07.2014

    Transmission de la tuberculose : pourquoi les souches d’origine animale ne se disséminent pas dans la population humaine ?

    Les chercheurs se sont intéressées aux mécanismes expliquant pourquoi les bacilles de la tuberculose d’origine animale ne se disséminent pas dans la population humaine. Ces travaux offrent des perspectives nouvelles pour comprendre les fonctions et mécanismes intervenant dans la transmission chez l’Homme et à terme proposer des solutions thérapeutiques pour bloquer la propagation de cet agent infectieux.

     

  • Puit du village Banizoumbou, Niger, Evaluer l’efficacité des campagnes contre le paludisme, © Institut Pasteur

    Recherche | 01.07.2014

    Evaluer l’efficacité des campagnes contre le paludisme

    Déclaré objectif du Millénaire pour le développement par l'organisation mondiale de la santé, la lutte contre le paludisme bénéficie d'importants financements de par le monde. Pour autant, les agences de santé publique, manageurs de programmes manquent de moyens d'évaluer l'efficacité de ces programmes à réduire ou éliminer la transmission du palu dans un pays.

  • Microscopie électronique d'un globule rouge parasité par Plasmodium

    Recherche | 29.06.2014

    Paludisme : l’astuce du parasite pour échapper au système immunitaire

    Le Plasmodium, parasite responsable du paludisme, infecte les globules rouges. Il y produit des protéines qui se fixent à la surface de la cellule hôte. Ces protéines, dites d’adhésion, empêchent alors les globules rouges de circuler correctement dans les capillaires sanguins, déclenchant ainsi les symptômes rencontrés dans les cas de paludisme sévère.  Le parasite possède 60 gènes codant pour 60 protéines d’adhésion différentes, mais une seule apparait à la fois à la surface du globule rouge. Il peut ainsi présenter tour à tour les différentes protéines d’adhésion, prenant de vitesse le système immunitaire de l’hôte, censé apprendre à reconnaître, puis détruire les cellules infectées.

En savoir plus

Zoom sur...

Ebola TaskForce - Institut Pasteur

 

    EBOLA TASK FORCE

 

Musée Pasteur

musee-institut-pasteur.jpg

 

Le musée Pasteur est situé à l'Institut Pasteur, au 25 rue du Docteur Roux, 75015 Paris
 

Le musée Pasteur